calendrier de l’avent : 26

SONY DSC

8

Manhattan

31 Mai 2012

05 h 18 am

Start spreading the news,
I’m leaving today
I wanna be a part of it,
New York, New York.

Répandez la nouvelle

Je pars aujourd’hui

Je veux en faire partie

New York, New York

Frank Sinatra : New York New York

Lisa n’en revenait pas, elle avait joué du piano alors que John Lennon chantait une chanson sur New York qu’il avait composé dans ce monde. Après, ce fut au tour de Marilyn Monroe qui avait insisté pour qu’elle l’accompagne. Et puis Charlie Parker était passé et il avait fait le bœuf avec elle, comme promis. Même Billie Holiday était venue montrer que sa voix n’avait rien perdu de sa prestance malgré la drogue, l’alcool et la mort. Jamais Lisa n’avait passé un moment aussi fort.

Enfin Peter était venu la chercher car l’heure de son retour approchait. Elle dit au revoir à John Lennon et le remercia pour cet instant qui resterait gravé à jamais dans sa mémoire.

En quittant le Madison Square Garden, Lisa eut envie de rester dans ce monde. Pour cela, elle devait se suicider pour rester avec eux. Elle s’imagina passer sa vie à jouer avec toutes ces stars, avec toutes ces vedettes qu’elle adorait. Peter dut le lire sur le visage de la jeune femme car il lui dit d’une voix ferme :

— N’y pense même pas, pour deux heures de bonheur, tu connaîtras la douleur pendant des années. Retourne dans ton monde, continue de jouer pour ton plaisir, fais ton boulot du mieux que tu peux, et je sais que ce n’est pas facile.

Ils prirent un taxi qui les ramena jusqu’à la 14°. Elle descendit, pendant qu’il restait à l’intérieur.

— On se reverra, murmura-t-elle.

— Qui sait ! répondit-il en refermant la portière.

Elle regarda le taxi partir et ferma les yeux.

Calendrier de l’avent : 25

SONY DSC

Alors qu’il se dirigeait vers la porte d’entrée de l’appartement, Peter demanda à Houdini :

— Pourquoi l’avoir caché ici ?

— Simple, c’est Poe qui m’en a donné l’idée, à force de parler de ses nouvelles. Je me suis dit que personne ne viendrait nous chercher ici.

Peter se tourna vers Lisa et leva le pouce en hochant la tête.

Calendrier de l’avent : 24

SONY DSC

Il était là assis par terre, la regardant derrière ses petites lunettes rondes. Il était toujours aussi jeune. Lisa sentit une boule dans son ventre : John Lennon était à ses pieds et elle ne trouvait pas les mots pour lui parler.

— Vous êtes libre, balbutia-t-elle. Si vous le voulez, on peut vous amener au Madison Square Garden, vous y êtes attendu pour préparer le spectacle.

John Lennon se leva et voulut embrasser Lisa, mais il passa à travers elle. La jeune femme ne put s’empêcher de sourire en voyant la mine déconfite de l’artiste.

— Mais vous êtes vivante.

— Oui, dit Lisa, et permettez-moi de vous dire que vous êtes un des plus grands musiciens et que je vous ai toujours admiré. Quand je le peux, je joue vos chansons dans un pub, surtout celle sur New York, et Imagine bien entendu…

Elle s’était lancée comme cela sans réfléchir. Mais quand elle eut fini, elle se trouva ridicule, complètement ridicule.

— Excusez-moi, je dois être ridicule. Je suis impressionnée d’être là devant vous. Tout à l’heure c’était devant Marilyn Monroe que je me trouvais.

— Comment va-t-elle ? demanda Lennon.

— Elle vous attend pour chanter avec vous.

Lisa l’entraîna dans le salon où se tenaient Peter et Houdini. En arrivant à sa hauteur, Lisa ne put s’empêcher de demander au magicien :

— Pourquoi cet enlèvement ?

— Parce qu’il n’y en a que pour les musiciens ! s’emporta Houdini. Chaque année, c’est pareil. On réserve ce spectacle aux musiciens, pas aux autres artistes. Et nous n’existons pas, nous ne sommes rien ! Des milliers de personnes ont assisté à mes exploits, mais aujourd’hui, parce que je ne chante pas, parce que je ne joue pas d’un instrument, je ne suis bon à rien. On m’oublie. Et l’oubli, c’est ce qui existe de pire pour un fantôme. Même mon musée est vide. Alors cette année, j’ai décidé de frapper un grand coup. J’allais montrer que je suis un artiste, un vrai. Lors du spectacle, je serais monté sur scène et j’aurais fait apparaître John Lennon de façon spectaculaire.

Il s’arrêta et regarda les trois visages, eut une petite moue et leur jeta à la figure :

— Que peuvent comprendre à mon art deux policiers obtus et une star adulée ? Vous allez m’arrêter ? Non, alors je m’en vais et bon vent pour votre concert, mais ne comptez pas sur moi pour l’écouter !

— Attendez ! lança John Lennon. Vous avez raison, nous avons trop pensé à nous. Pourquoi ne pas réaliser un spectacle avec tous les arts ? Demander à des danseurs de créer un ballet sur notre musique, à des peintres de décorer la scène, à des artistes de cirque de nous y  rejoindre sur la scène. Nous avons encore quelques jours pour le préparer.

— Vous êtes sérieux ? répliqua Houdini.

— Tout ce qu’il y a de plus sérieux. J’ai même des idées qui se bousculent dans mon cerveau.

— D’accord, lâcha Houdini, je suis votre homme.

John Lennon se tourna vers Lisa et lui dit :

— Merci de m’avoir délivré, si je peux faire quelque chose pour vous…

Lisa prit sa respiration et lâcha dans un souffle.

— Il me reste quatre heures avant de rejoindre mon monde. Si je pouvais vous entendre chanter une fois, je n’étais même pas née pour assister à vos du concert du Madison Square Garden. Et si j’osais…

 — Osez !

— J’aimerais vous accompagner au piano pendant que vous chantez New York City.

— Allons de suite au Madison. Ne perdons pas de temps.

Il se tourna vers Houdini et lui demanda :

— Vous venez avec nous ?

— Bien sûr !

New York est connue dans le monde entier pour ses richesses culturelles. Mais connaissez-vous bien sa situation et son histoire ?

pour lire l’article : New York est connue dans le monde entier pour ses richesses culturelles. Mais connaissez-vous bien sa situation et son histoire ? – Le conseil du PECO (ecopeco.org)

Située au nord-est des États-Unis, la ville de New York est culturellement très riche. Elle attire chaque année de nombreux visiteurs en quête de sensations uniques. Monter au sommet des gratte-ciels les plus hauts du pays, reconnaître les endroits mythiques de films et séries tournés dans Big Apple… le choix de visite est vaste ! Avant de profiter de votre séjour, découvrez l’histoire et la culture new-yorkaise.

New York étant une ville carrefour des cultures du monde, la sélection de ce qui fonde son identité est forcément insuffisante. Néanmoins, voici quelques spécificités qui contribuent à faire de New York, une ville unique en son genre.

Les gratte-ciels

C’est grâce à l’avènement de l’architecture à structure métallique et de l’invention de l’ascenseur que les premiers gratte-ciels ont pu être édifiés à la fin du 19e siècle. L’idée d’élever des bâtiments vertigineux est née d’une réflexion sur l’étroitesse de l’île de Manhattan et de son découpage en rues rectilignes. Par la suite, c’est surtout la présence d’entreprises très puissantes à New York qui a motivé leur construction toujours plus haute.

Parmi les plus célèbres, citons :

le Flatiron Building (1902)
Times Building à Times Square (1903)
Chrysler Building (1930)
Rockefeller Center (véritable ville dans la ville achevée en 1939 et composée de 18 buildings)
l’Empire State Building construit en 1931 et considéré comme l’une des 7 merveilles du monde moderne.
et le récent One World Trade Center ouvert en 2015

Les musées

Les amateurs d’art se réjouiront de l’intérêt que porte New York à son rayonnement artistique dans le monde. Depuis l’inauguration du Metropolitan Museum of Art en 1872, la ville dispose de collections d’art moderne et contemporain parmi les plus inestimables du monde. Elle évolue dans ce domaine dans la même catégorie que Londres ou Paris. Les Musées Solomon R. Guggenheim et Museum of Modern Art sont les deux autres fleurons de la culture new-yorkaise.

r, Central Park New York CityDate: 22 Dec 2020Author: _0 Comments

Située au nord-est des États-Unis, la ville de New York est culturellement très riche. Elle attire chaque année de nombreux visiteurs en quête de sensations uniques. Monter au sommet des gratte-ciels les plus hauts du pays, reconnaître les endroits mythiques de films et séries tournés dans Big Apple… le choix de visite est vaste ! Avant de profiter de votre séjour, découvrez l’histoire et la culture new-yorkaise.

Les symboles de la culture new-yorkaise

New York étant une ville carrefour des cultures du monde, la sélection de ce qui fonde son identité est forcément insuffisante. Néanmoins, voici quelques spécificités qui contribuent à faire de New York, une ville unique en son genre.

Les gratte-ciels

C’est grâce à l’avènement de l’architecture à structure métallique et de l’invention de l’ascenseur que les premiers gratte-ciels ont pu être édifiés à la fin du 19e siècle. L’idée d’élever des bâtiments vertigineux est née d’une réflexion sur l’étroitesse de l’île de Manhattan et de son découpage en rues rectilignes. Par la suite, c’est surtout la présence d’entreprises très puissantes à New York qui a motivé leur construction toujours plus haute.

Parmi les plus célèbres, citons :

le Flatiron Building (1902)
Times Building à Times Square (1903)
Chrysler Building (1930)
Rockefeller Center (véritable ville dans la ville achevée en 1939 et composée de 18 buildings)
l’Empire State Building construit en 1931 et considéré comme l’une des 7 merveilles du monde moderne.
et le récent One World Trade Center ouvert en 2015

Les musées

Les amateurs d’art se réjouiront de l’intérêt que porte New York à son rayonnement artistique dans le monde. Depuis l’inauguration du Metropolitan Museum of Art en 1872, la ville dispose de collections d’art moderne et contemporain parmi les plus inestimables du monde. Elle évolue dans ce domaine dans la même catégorie que Londres ou Paris. Les Musées Solomon R. Guggenheim et Museum of Modern Art sont les deux autres fleurons de la culture new-yorkaise.

Broadway

Broadway est avant tout une avenue de New York, la seule en diagonale la traversant du nord au sud. C’est au niveau de Times Square que sont implantés les célèbres théâtres new-yorkais où se produisent les plus grands artistes. Des millions de spectateurs y affluent du monde entier. Broadway doit sa réputation aux comédies musicales ! Ce quartier désigne en fait l’ensemble des théâtres new-yorkais, qu’ils soient ou non situés sur la célèbre avenue.

Wall Street

Wall Street, à l’instar de Broadway, est avant tout une rue de New York. Par extension, elle a donné son nom à la place financière new-yorkaise, la plus puissante du monde. Plusieurs évènements marquants de l’histoire américaine s’y sont déroulés. Le plus célèbre est le funeste « Jeudi noir », qui plongea New York dans une période de récession en 1929. Wall Street est à ce jour un symbole de la puissance internationale de New York.
Le Baseball

Le baseball fait partie intégrante de la culture new-yorkaise. Vous croiserez ses plus fervents supporters dans plusieurs endroits de la ville. Il sera simple pour vous de les remarquer : ils porteront avec fierté leurs emblèmes, comme la célèbre casquette NY et le maillot de leur équipe favorite, les Yankees. Vous pourrez si vous le souhaitez, profiter de votre séjour à New York pour vous initier à ce sport hautement réputé et suivi par les Américains.

Personnalités célèbres

New York est un berceau de la culture en tous genre. Qui ne connaît pas les séries télévisées « Friends » et « Sex and the city » ou bien les films « King-Kong » et « SOS Fantômes » ? Tous ont été tournés dans les rues de cette magnifique et grande ville. Plusieurs acteurs et chanteurs internationaux y ont vu le jour aussi, tels que Lady Gaga, Vin Diesel, Sylvester Stallone, Alicia Keys, etc. New York abrite également le Musée d’Histoire Naturelle, qui a été le lieu de tournage du film « Une nuit au musée ». Le cinéma fait donc véritablement partie de la culture new-yorkaise !

er, Central Park New York CityDate: 22 Dec 2020Author: _0 Comments

Située au nord-est des États-Unis, la ville de New York est culturellement très riche. Elle attire chaque année de nombreux visiteurs en quête de sensations uniques. Monter au sommet des gratte-ciels les plus hauts du pays, reconnaître les endroits mythiques de films et séries tournés dans Big Apple… le choix de visite est vaste ! Avant de profiter de votre séjour, découvrez l’histoire et la culture new-yorkaise.

Les symboles de la culture new-yorkaise

New York étant une ville carrefour des cultures du monde, la sélection de ce qui fonde son identité est forcément insuffisante. Néanmoins, voici quelques spécificités qui contribuent à faire de New York, une ville unique en son genre.

Les gratte-ciels

C’est grâce à l’avènement de l’architecture à structure métallique et de l’invention de l’ascenseur que les premiers gratte-ciels ont pu être édifiés à la fin du 19e siècle. L’idée d’élever des bâtiments vertigineux est née d’une réflexion sur l’étroitesse de l’île de Manhattan et de son découpage en rues rectilignes. Par la suite, c’est surtout la présence d’entreprises très puissantes à New York qui a motivé leur construction toujours plus haute.

Parmi les plus célèbres, citons :

le Flatiron Building (1902)
Times Building à Times Square (1903)
Chrysler Building (1930)
Rockefeller Center (véritable ville dans la ville achevée en 1939 et composée de 18 buildings)
l’Empire State Building construit en 1931 et considéré comme l’une des 7 merveilles du monde moderne.
et le récent One World Trade Center ouvert en 2015

Les musées

Les amateurs d’art se réjouiront de l’intérêt que porte New York à son rayonnement artistique dans le monde. Depuis l’inauguration du Metropolitan Museum of Art en 1872, la ville dispose de collections d’art moderne et contemporain parmi les plus inestimables du monde. Elle évolue dans ce domaine dans la même catégorie que Londres ou Paris. Les Musées Solomon R. Guggenheim et Museum of Modern Art sont les deux autres fleurons de la culture new-yorkaise

Broadway

Broadway est avant tout une avenue de New York, la seule en diagonale la traversant du nord au sud. C’est au niveau de Times Square que sont implantés les célèbres théâtres new-yorkais où se produisent les plus grands artistes. Des millions de spectateurs y affluent du monde entier. Broadway doit sa réputation aux comédies musicales ! Ce quartier désigne en fait l’ensemble des théâtres new-yorkais, qu’ils soient ou non situés sur la célèbre avenue.

Wall Street

Wall Street, à l’instar de Broadway, est avant tout une rue de New York. Par extension, elle a donné son nom à la place financière new-yorkaise, la plus puissante du monde. Plusieurs évènements marquants de l’histoire américaine s’y sont déroulés. Le plus célèbre est le funeste « Jeudi noir », qui plongea New York dans une période de récession en 1929. Wall Street est à ce jour un symbole de la puissance internationale de New York.
Le Baseball

Le baseball fait partie intégrante de la culture new-yorkaise. Vous croiserez ses plus fervents supporters dans plusieurs endroits de la ville. Il sera simple pour vous de les remarquer : ils porteront avec fierté leurs emblèmes, comme la célèbre casquette NY et le maillot de leur équipe favorite, les Yankees. Vous pourrez si vous le souhaitez, profiter de votre séjour à New York pour vous initier à ce sport hautement réputé et suivi par les Américains.

Personnalités célèbres

New York est un berceau de la culture en tous genre. Qui ne connaît pas les séries télévisées « Friends » et « Sex and the city » ou bien les films « King-Kong » et « SOS Fantômes » ? Tous ont été tournés dans les rues de cette magnifique et grande ville. Plusieurs acteurs et chanteurs internationaux y ont vu le jour aussi, tels que Lady Gaga, Vin Diesel, Sylvester Stallone, Alicia Keys, etc. New York abrite également le Musée d’Histoire Naturelle, qui a été le lieu de tournage du film « Une nuit au musée ». Le cinéma fait donc véritablement partie de la culture new-yorkaise

Géographie : la capitale mondiale de la démesure

Ouverte sur l’océan Atlantique, New York City est la ville la plus peuplée des Etats-Unis. Elle compte environ 8 600 000 habitants. Cette ville gigantesque s’est construite sur la côte est des États-Unis, à l’embouchure du fleuve Hudson sur l’océan Atlantique. Cette situation privilégiée est renforcée par la présence de l’affluent du Mohawk qui relie New York aux Grands Lacs et aux Grandes Plaines, plus à l’ouest.

Le territoire new-yorkais est divisé en 5 quartiers principaux, ou boroughs :

Manhattan sur la presqu’île (où sont réunies la plupart des attractions touristiques)
Richmond sur Staten Island
Brooklyn
Le Queens
Le Bronx, sur le continent

La superficie totale de la ville de New York est de 1 214 km² (En comparaison, Paris fait « seulement » 105,4 km²), dont 785 km² de terres émergées et 429 km² d’eau. L’altitude maximale est de 124,9 m au-dessus du niveau de la mer, sur Todt Hill à Staten Island.

La ville de New York est soumise à de forts contrastes climatiques. Ouragans, vagues de chaleur, tempêtes de neige (donnant des photos très impressionnantes) ou violents orages rythment les saisons. Un chiffre rend compte de ce climat capricieux : au cours d’une année normale, la courbe de température varie de -25,5°C en hiver à 41°C en été, soit une amplitude de 65,5°C.

En Bref :
Municipalité : New York City (depuis le 2 février 1653)
Boroughs (quartier ou comté) :
– Bronx (Le Bronx)
– New York (Manhattan)
– Queens (Queens)
– Kings (Brooklyn)
– Richmond (Staten Island)
Superficie : 1 214 km²
Population : 8 143 200 hab. (2005)
Densité : 10 292 hab./km²
Décalage horaire : – 5 heures par rapport à Paris
Devise : dollar ($)
Gentilé : New-Yorkais, New-Yorkaise

r, Central Park New York CityDate: 22 Dec 2020Author: _0 Comments

Située au nord-est des États-Unis, la ville de New York est culturellement très riche. Elle attire chaque année de nombreux visiteurs en quête de sensations uniques. Monter au sommet des gratte-ciels les plus hauts du pays, reconnaître les endroits mythiques de films et séries tournés dans Big Apple… le choix de visite est vaste ! Avant de profiter de votre séjour, découvrez l’histoire et la culture new-yorkaise.

Les symboles de la culture new-yorkaise

New York étant une ville carrefour des cultures du monde, la sélection de ce qui fonde son identité est forcément insuffisante. Néanmoins, voici quelques spécificités qui contribuent à faire de New York, une ville unique en son genre.

Les gratte-ciels

C’est grâce à l’avènement de l’architecture à structure métallique et de l’invention de l’ascenseur que les premiers gratte-ciels ont pu être édifiés à la fin du 19e siècle. L’idée d’élever des bâtiments vertigineux est née d’une réflexion sur l’étroitesse de l’île de Manhattan et de son découpage en rues rectilignes. Par la suite, c’est surtout la présence d’entreprises très puissantes à New York qui a motivé leur construction toujours plus haute.

Parmi les plus célèbres, citons :

le Flatiron Building (1902)
Times Building à Times Square (1903)
Chrysler Building (1930)
Rockefeller Center (véritable ville dans la ville achevée en 1939 et composée de 18 buildings)
l’Empire State Building construit en 1931 et considéré comme l’une des 7 merveilles du monde moderne.
et le récent One World Trade Center ouvert en 2015

Les musées

Les amateurs d’art se réjouiront de l’intérêt que porte New York à son rayonnement artistique dans le monde. Depuis l’inauguration du Metropolitan Museum of Art en 1872, la ville dispose de collections d’art moderne et contemporain parmi les plus inestimables du monde. Elle évolue dans ce domaine dans la même catégorie que Londres ou Paris. Les Musées Solomon R. Guggenheim et Museum of Modern Art sont les deux autres fleurons de la culture new-yorkaise.

Broadway

Broadway est avant tout une avenue de New York, la seule en diagonale la traversant du nord au sud. C’est au niveau de Times Square que sont implantés les célèbres théâtres new-yorkais où se produisent les plus grands artistes. Des millions de spectateurs y affluent du monde entier. Broadway doit sa réputation aux comédies musicales ! Ce quartier désigne en fait l’ensemble des théâtres new-yorkais, qu’ils soient ou non situés sur la célèbre avenue.

Wall Street

Wall Street, à l’instar de Broadway, est avant tout une rue de New York. Par extension, elle a donné son nom à la place financière new-yorkaise, la plus puissante du monde. Plusieurs évènements marquants de l’histoire américaine s’y sont déroulés. Le plus célèbre est le funeste « Jeudi noir », qui plongea New York dans une période de récession en 1929. Wall Street est à ce jour un symbole de la puissance internationale de New York.
Le Baseball

Le baseball fait partie intégrante de la culture new-yorkaise. Vous croiserez ses plus fervents supporters dans plusieurs endroits de la ville. Il sera simple pour vous de les remarquer : ils porteront avec fierté leurs emblèmes, comme la célèbre casquette NY et le maillot de leur équipe favorite, les Yankees. Vous pourrez si vous le souhaitez, profiter de votre séjour à New York pour vous initier à ce sport hautement réputé et suivi par les Américains.

Personnalités célèbres

New York est un berceau de la culture en tous genre. Qui ne connaît pas les séries télévisées « Friends » et « Sex and the city » ou bien les films « King-Kong » et « SOS Fantômes » ? Tous ont été tournés dans les rues de cette magnifique et grande ville. Plusieurs acteurs et chanteurs internationaux y ont vu le jour aussi, tels que Lady Gaga, Vin Diesel, Sylvester Stallone, Alicia Keys, etc. New York abrite également le Musée d’Histoire Naturelle, qui a été le lieu de tournage du film « Une nuit au musée ». Le cinéma fait donc véritablement partie de la culture new-yorkaise

Géographie : la capitale mondiale de la démesure

Ouverte sur l’océan Atlantique, New York City est la ville la plus peuplée des Etats-Unis. Elle compte environ 8 600 000 habitants. Cette ville gigantesque s’est construite sur la côte est des États-Unis, à l’embouchure du fleuve Hudson sur l’océan Atlantique. Cette situation privilégiée est renforcée par la présence de l’affluent du Mohawk qui relie New York aux Grands Lacs et aux Grandes Plaines, plus à l’ouest.

Le territoire new-yorkais est divisé en 5 quartiers principaux, ou boroughs :

Manhattan sur la presqu’île (où sont réunies la plupart des attractions touristiques)
Richmond sur Staten Island
Brooklyn
Le Queens
Le Bronx, sur le continent

La superficie totale de la ville de New York est de 1 214 km² (En comparaison, Paris fait « seulement » 105,4 km²), dont 785 km² de terres émergées et 429 km² d’eau. L’altitude maximale est de 124,9 m au-dessus du niveau de la mer, sur Todt Hill à Staten Island.

La ville de New York est soumise à de forts contrastes climatiques. Ouragans, vagues de chaleur, tempêtes de neige (donnant des photos très impressionnantes) ou violents orages rythment les saisons. Un chiffre rend compte de ce climat capricieux : au cours d’une année normale, la courbe de température varie de -25,5°C en hiver à 41°C en été, soit une amplitude de 65,5°C.

Histoire de New-York : une ascension fulgurante

L’histoire de New York commence au 16e siècle, avec l’arrivée des premiers Européens. Les navigateurs Giovanni da Verrazano, pour le compte de la France en 1524, puis le Britannique Henry Hudson en 1609 (qui donna son nom à l’Hudson River) explorèrent la baie de New York dont l’île de Manhattan était alors peuplée par des Amérindiens.

De la colonie à l’indépendance

Par la suite, en 1614, ce sont les Hollandais qui fondèrent la première colonie. Ils la baptisèrent “Nouvelle-Amsterdam” et se situait sur la partie sud de l’île de Manhattan. Un demi-siècle plus tard, les relations au sein de ce comptoir commercial se détériorèrent entre les colons et les autochtones. Les Anglais, flairant l’opportunité, conquirent le territoire en 1664 sous le commandement du Duc d’York. Celui-ci n’était autre que le frère du roi Charles II d’Angleterre.

Après un siècle de domination anglaise, des tensions apparurent entre le pouvoir britannique et les habitants de la ville, rebaptisée New York. En 1766, suite à des lois commerciales votées par le parlement britannique, des affrontements éclatèrent entre les civils et l’armée. Face à la volonté de la ville d’acquérir unilatéralement son autonomie, les Britanniques répliquèrent en occupant New York durant toute la guerre d’indépendance de 1776 à 1783. Ce n’est qu’à la signature du traité de Paris que l’indépendance de la ville fut proclamée, au même titre que celle des États-Unis d’Amérique dont elle devint une éphémère capitale.

Les débuts de l’essor

À partir de 1790, New York connait trente ans de croissance très soutenue et devient la plus grande ville du pays. Le début du 19e siècle voit l’arrivée massive d’immigrés, qui enrichit la culture new-yorkaise (environ 170 langues y sont parlées). La double extension du réseau routier et du port permet à la ville de s’imposer comme la principale place commerciale des États-Unis.

La Guerre de Sécession qui eut lieu entre 1861 et 1865 vint ralentir la croissance de la ville, qui reprit rapidement après la fin du conflit. Parallèlement à son essor économique, la ville devient à la fin du 19e siècle et la création du Metropolitan Museum of Art, une ville incontournable dans le domaine des arts.

La ville du monde

En 1886, l’inauguration de la Statue de la Liberté fait de New York un symbole pour les millions de prétendants européens à l’immigration. Ainsi, sur 23 millions d’Européens arrivés aux États-Unis entre 1880 et 1919, 17 millions ont débarqué à New York et la plupart y sont restés.

Le 20e siècle permet à New York de passer du statut de capitale socio-économique des Etats-Unis à celui de ville du monde. Ses rôles culturels et financiers se sont vus enrichis par celui de modèle urbain. Tout cela grâce à l’architecture de ses gratte-ciels et celui de centre décisionnel mondial avec l’établissement du siège de l’ONU en 1949.

Toutefois, cette histoire moderne rayonnante est bouleversée par les attentats du 11 septembre 2001. Les tours du World Trade Center s’effondrèrent en direct à la télévision et traumatisèrent tout un pays.

Le rêve américain …

New-York est donc une mégapole avec une histoire et une culture hors du commun. Elle incarne le rêve américain pour de nombreux voyageurs. D’ailleurs, il se peut, qu’après avoir arpenté ses boulevards, vous ne rêviez plus que d’une chose : y retourner

Calendrier d’ l’avent : 23

SONY DSC

Elle sourit en pensant qu’elle ne se trouvait pas avec le Diable, mais avec des fantômes. Il était surtout l’immeuble devant lequel John Lennon avait été assassiné.

De l’autre côté de la rue, en entrant dans Central Park, Yoko Ono avait fait construire un mémorial dédié à son mari, le Strawberry field. Il avait la forme d’un triangle dont le cœur était constitué par des symboles représentant la paix, avec au centre le mot : IMAGINE, titre de l’une de ses chansons les plus célèbres. Et depuis, de nombreux admirateurs s’y recueillaient, chantaient ou déposaient des fleurs, des bougies.

Lisa regarda l’immeuble, elle l’avait contemplé un nombre incalculable de fois, mais jamais elle n’avait pu pénétrer à l’intérieur, c’était réservé aux propriétaires et à leurs invités.

— Tu peux savoir où se trouve l’appartement de John Lennon ? demanda-t-elle.

— Cela ne doit pas poser de problème, c’est celui de sa femme. Viens avec moi, nous y entrerons sans problème.

— Tu as raison, je me croyais encore dans mon monde, mais aucun gardien pour m’empêcher d’entrer.

C’est avec une petite appréhension qu’elle franchit le seuil, mais personne ne se précipita pour les refouler. Peter regarda la liste des habitants et la conduisit jusqu’à l’appartement de Yoko Ono.

— Comment je vais entrer ? dit-elle en restant devant la porte les bras ballants.

Peter sourit.

— Tu n’es plus dans ton monde. Même si dans celui-ci la porte est fermée et Yoko Ono se trouve à l’intérieur, tout est ouvert. I tu vois une personne, ce sera un fantôme. Tu es la seule vivante dans notre ville pour encore quelques heures.

Lisa abaissa la poignée et la porte s’ouvrit sans la moindre difficulté. Elle pénétra à l’intérieur, suivie par Peter.

Elle arriva dans une pièce immense avec en son centre une cheminée en pierre. Briques apparentes, hauts plafonds et poutres en bois se combinaient avec de vastes murs blancs et des planchers de bois. Mais l’appartement était vide, pas un meuble, rien qui montrait une présence humaine.

— Tu es sûr que c’est le bon ? On dirait que plus personne ne l’habite.

— Oui, c’est bien l’appartement de John Lennon, peut-être que Yoko Ono a déménagé.

Ils s’avancèrent dans l’immense pièce vide et s’arrêtèrent. Face à eux, assis dans un fauteuil, un homme les fixait d’un regard hypnotique. Lisa mit une fraction de seconde avant de le reconnaître : Houdini.

Il n’avait pas changé, il était le même que sur les affiches et les photos dans son musée.

— Bonsoir Monsieur Houdini, dit-elle en s’approchant de lui. Pourriez-vous nous dire où vous gardez prisonnier Monsieur Lennon ?

— Qui êtes-vous ? Vous n’êtes pas un fantôme, comment se fait-il qu’une vivante soit ici et me parle ?

— Je suis Lisa Kilpatrick, police de New York.

Houdini se leva et fit une révérence ironique devant Lisa.

— Et depuis quand les vivants peuvent-ils venir nous importuner ?

— C’est moi qui ai été la chercher, grâce au Manhattanhenge comme nous le pouvons, dit Peter en s’avançant à son tour. Je voulais qu’elle retrouve John Lennon.

— Je ne sais pas comment vous vous y êtes pris, mais vous avez réussi. Pas la peine de vous mentir, il est ici, enfermé dans la salle de bain, à l’autre bout de la pièce. Vous allez m’arrêter et m’enfermer dans une prison ?

Houdini partit d’un grand éclat de rire.

— Déjà quand j’étais humain, poursuivit-il, aucune prison, aucun cercueil, aucune camisole n’ont pu me garder bien longtemps, alors maintenant que je suis un fantôme, vous ne pouvez rien contre moi.

Lisa passa devant lui sans répondre. Elle ouvrit la porte.

Calendrier de l’avent : 22

SONY DSC

7

Manhattan

31 Mai 2012

0 h 13 am

Standing on the corner
Just me and Yoko Ono
We were waiting for Jerry to land
Up come a man with the guitar
in his hand
Singing « have a marijuana if you can »
His name was Davis Peel
And we found that he was real
He sangs « The pope smokes
dope everyday »
Up come a police man shoved
us up the street
Singin, « power to the
people today! »

NYC…NYC…NYC
Que pasa NY?…Que pasa NY?

Debout au carrefour

Juste Yoko Ono et moi

Nous attendions que Jerry atterrisse

Et voilà qu’arrive un homme avec une guitare

à la main

Chantant « Prends une marijuana si tu peux »

Son nom était Davis Peel

Et nous avons réalisé qu’il était réel

Il chantait « Le pape fume

de la dope tous les jours »

Et voilà qu’arrive un policier nous poussant

plus loin sur la rue

Chantant « Le Pouvoir au

peuple aujourd’hui !»

NYC… NYC… NYC

Que se passe-t-il NY ?… Que se passe-t-il NY ?

John Lennon : New York City

Le Dakota Building s’élevait au coin nord-ouest de la 72th Rue et de Central Park West. Sa construction avait été achevée en 1884. Il était bâti autour d’une cour et, à l’époque, sa porte d’entrée pouvait laisser passer un attelage de chevaux. Ses appartements avaient été vendus rapidement car, pour la bourgeoisie new-yorkaise, c’était à la mode d’habiter ce genre d’immeubles de haut standing. Lisa se souvint qu’il était le gratte-ciel du film de Polanski Rosemary’s baby.

New York : découvrez l’incroyable piscine suspendue de ce futur hôtel et sa vue imprenable sur Central Park

Par Albane P ·Publié dimanche 20 décembre 2020 à 18h58

pour lie l’article : New York : découvrez l’incroyable piscine suspendue de ce futur hôtel et sa vue imprenable sur Central Park (demotivateur.fr)

Vous avez une passion pour les hôtels de luxe et avez toujours eu un faible pour New York ? Alors l’établissement que vous allez découvrir dans cet article va sans doute vous plaire ! Et pour cause, le « Aman », qui ouvrira ses portes dans la Grosse Pomme en 2021 est tout simplement impressionnant, notamment avec sa piscine perchée qui offrira aux clients une vue imprenable sur Central Park.

Situé dans le célèbre Crown Building, à l’angle de Cinquième Avenue et de la 57ème Rue, le futur hôtel occupera une place de choix en plein cœur de Manhattan, à quelques pas seulement de Times Square. Et contrairement aux autres établissements grand standing qui ont fleuri dans le quartier lors de cette dernière décennie, il pourra se targuer d’avoir une immense piscine à débordement d’environ 20 mètres de longueur, comme il en existe aucune autre dans la ville. De quoi donner l’impression à celles et ceux qui auront la chance de s’y baigner, bien au-dessus des passants, qu’ils nagent entre le ciel et les nuages. Et pour ne rien gâcher au plaisir, de grande terrasse et des coins pour chiller particulièrement cosy viendront compléter ce lieu hors du temps.

Une piscine suspendue en plein cœur de Manhattan

Si sur le plan technique de la construction cette réalisation est un véritable bijou, il y a fort à parier qu’elle attire de touristes, curieux de découvrir cette piscine suspendue unique à New York. Elle permettra notamment de profiter de la folie de la ville tout en ayant la possibilité de se relaxer dans un espace calme et féerique. Et quand y pense, quoi de mieux que de passer en quelques minutes des rues bruyantes d’une des agglomérations les plus animées de la planète à la piscine spectaculaire de l’hôtel Aman ?

Calendrier de l’avent : 21

SONY DSC

Peter fixa Lisa et lui demanda :

— Pourquoi là-bas ?

— Une idée. Je t’expliquerai en arrivant.

— Attends, si je te suis, tu veux voir l’appartement où vivait John Lennon ?

— Tu as lu la nouvelle de Poe où tout le monde cherche une lettre compromettante ?

— Non. Cela ne me dit rien. Mais tu sais… la lecture et moi…

— Des personnes cherchaient une lettre qui devait être dissimulée dans un appartement. Ils ont tout fouillé, tout sondé, mais rien. Arrive le détective, qui raisonne différemment et comprend que la lettre n’a pas été cachée, mais au contraire bien mise en évidence par le coupable. Et il la découvre, froissée, avec une autre écriture et pliée à l’envers. Elle était bien en vue et les policiers ont pensé qu’elle n’avait aucune valeur.

— Tu crois que John Lennon se trouve là ?

— Je n’en sais rien, je cherche. Et le temps joue contre nous, alors autant bouger et suivre toutes les pistes.