Archives de catégorie : La vie à New York

Le maire de New York, Eric Adams, déclare la guerre à la musique drill

pour voir l’article

Le maire de New York, Eric Adams, déclare la guerre à la musique drill – Rolling Stone

Publié 14/02/2022

ParLa Rédaction

Le maire juge que la musique drill, avec son « affichage des armes à feu et de la violence », a joué un rôle dans la mort de deux rappeurs de Brooklyn.

Dans des remarques adressées aux membres de la presse vendredi, Eric Adams, le maire de New York, s’est dit préoccupé par la musique drill, un sous-genre du rap qui s’est notamment épanoui dans son quartier natal de Brooklyn au cours de ces cinq dernières années. Il a qualifié cette musique « d’inquiétante », l’associant à la violence armée, et a semblé rejeter la faute sur les sociétés de réseaux sociaux.

« Nous avons retiré Trump de Twitter, a déclaré Adams. Pourtant, nous autorisons la musique, l’affichage des armes à feu et de la violence. Nous permettons que cela reste sur ces sites. »

Adams a reconnu que sa préoccupation concernant la musique drill est relativement récente. « Je n’avais aucune idée de ce qu’était la drill. J’ai appelé mon fils et il m’a envoyé quelques vidéos, et c’est inquiétant. Nous allons réunir les entreprises de réseaux sociaux pour leur dire qu’elles ont une responsabilité civique en tant qu’entreprise. »

Les remarques d’Adams s’inscrivent dans la lignée des messages anti-rap de la police et des procureurs à travers l’Amérique ces dernières années, une tendance décriée par les artistes, les juristes et les défenseurs de la liberté d’expression. Pourtant, le chef adjoint de la police de New York, Joseph Gulotta, a récemment déclaré au New York Daily News qu’il était erroné d’attribuer à la musique la responsabilité des fusillades récentes impliquant des rappeurs de Brooklyn : « Ce sont des fusillades entre gangs. Je pense que parfois, le rap et les paroles mettent le feu aux poudres et causent des problèmes. Mais je ne pense pas que ce soit le motif sous-jacent ».

Depuis ses débuts dans les quartiers de South Side de Chicago au début des années 2010, la musique drill a souvent été critiquée pour son ambiance sombre et ses paroles menaçantes. Au Royaume-Uni, certains groupes de drill ont même été contraints de demander l’autorisation de la police avant d’enregistrer de la musique.

Aux États-Unis, le premier amendement de la Constitution interdit aux responsables gouvernementaux de restreindre l’expression artistique, une clause qui a été largement comprise comme protégeant les représentations de la violence dans les livres, les films, les peintures et les chansons.

Simon Vozick-Levinson

Traduit par la rédaction

Saint-Patrick 2022 : la Grande parade de New York sera diffusée à la TV !

New York organise cette année un nouvelle grande parade la St Patrick - © Bildgigant

Cette année, New York emboîte le pas à Dublin et compte également célébrer la fête de la Saint Patrick et la fierté d’être irlandais ! Et pour cela, la ville américaine organise ce 17 mars un immense défilé qui sera diffusé en direct sur NBC 4 New York. Une première depuis 2 ans qui promet un grand moment de fête et de joie où les rassemblements publics seront autorisés.

Saint Patrick à New York

Une grande parade de la St Patrick haute en couleurs !

2022 sera l’année du craic pour l’Irlande !

Cette fois-ci c’est la bonne : alors que toute l’Irlande se prépare à fêter la Saint Patrick, la fête nationale irlandaise, la ville de New York, forte d’une importante diaspora irlandaise, compte bien célébrer elle aussi l’événement.

Pour cela, un grand défilé sera organisé le 17 mars dans les rues de la ville. Au programme : pipes-bands et musiciens, danseurs traditionnels, présentation des drapeaux aux couleurs de l’Irlande et de l’Amérique, chars grandioses, défilés de la police… Bref : de quoi en prendre plein les yeux et comprendre à quel point l’histoire américano-irlandaise est importante pour la ville de new York !

L’événement sera couvert en direct par la chaîne NBC 4 New York de 11 h à 15 h (heure américaine). Il sera également diffusé sur WNBC et sur le site web NBCNewYork.com. Parfait pour admirer l’événement depuis son salon, sans avoir à prendre l’avion ! Les pays d’Europe auront bien sûr accès au site web pour assister à la diffusion du défilé en streaming !

C’est par ici pour en savoir plus sur le défilé à venir : NBCNewYork.com. Préparez-vous : la parade vous plongera dans une ambiance typiquement irlandaise !

Fivio donne son Top 5 des rappeurs new-yorkais actuels

Pour Rapper c’est ici

Fivio donne son Top 5 des rappeurs new-yorkais actuels (generations.fr)

Et s’inclut dedans.

C’est une discussion et un débat dont on ne se lasse jamais tant les réponses peuvent être multiples et les possibilités infinies. A la question de DJ Akademiks dans le podcast « Off The Record » qui demandait à Fivio Foreign qui étaient les meilleurs rappeurs actuellement à New York, le drilleur ne s’est pas démonté et a sorti une liste qui a tout d’un All Star Game. Il s’est mis dedans avec Lil TJay, Kay Flock, Bobby Shmurda et Rowdy Rebel.

« Moi, Lil TJay, Kay Flock, Bobby [Shmurda], Rowdy [Rebel]. Kay Flock enfermé, tu vois ce que je veux dire. »

Evidemment, Kay Flock étant en prison, Akademiks a été un peu surpris par le choix de Fivio. Mais celui-ci a expliqué ses raisons et a surtout donné des conseils au rappeur quant à son avenir après sa libération.

« Quand il rentrera à la maison, il devra faire la même chose que moi. Aujourd’hui, tu dois te développer et créer quelque chose de viral et de mondial. C’est comme ça qu’il faut faire. »

Il a insisté sur le fait que si Kay Flock se sort de son affaire (on parle quand même de meurtre), il peut devenir une star mondiale. Il était en pleine ascension quand il a été arrêté le 23 décembre 2021 pour le meurtre d’Oscar Hernandez devant un salon de coiffure à Harlem, New York, le matin du 16 décembre. Son avocat a confirmé son inculpation mais a expliqué que les policiers avaient été payé pour le désigner comme le tireur alors qu’il s’agirait de quelqu’un d’autre.

Disons que s’il devient une star, ça ne sera pas forcément pour tout de suite…

Jon Bon Jovi vend un luxueux condo de 22 millions de dollars à New York avec une vue imprenable

a maison s’étend sur 4 000 pieds carrés et comprend un ascenseur privé, un salon de 40 pieds avec balcon et une cuisine attenante.

Une suite principale d’angle est équipée de murs de fenêtres, d’un dressing et d’une salle de bain spa en marbre avec des sols à chauffage radiant.

Les détails de luxe comprennent des planchers et des plinthes en chêne, des luminaires élégants et un charme classique. D’autres avantages très prisés comprennent une laveuse et une sécheuse dans l’unité, ainsi qu’une salle d’eau.

Les résidents du bâtiment bénéficient d’une longue liste d’équipements, notamment des services de conciergerie et d’entretien 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, une salle de sport, une piscine, un simulateur de golf et un local à vélos.

L’emplacement est proche du parc High Line, du musée Whitney, ainsi que des galeries d’art, des boutiques et des restaurants du quartier de Meatpacking.

L’immobilier rock

Il semble que Bon Jovi tombe “amoureux et amoureux” – avec l’immobilier. En 2018, le natif du New Jersey a vendu un condo à proximité de Manhattan pour 15 millions de dollars, après l’avoir rénové en profondeur et l’avoir possédé pendant seulement quelques années.

Le chanteur de “Bed of Roses” repose également sa tête à Palm Beach, en Floride, où il a été impliqué dans au moins quelques transactions de plusieurs millions de dollars.

En 2018, il a acheté un manoir de 10 millions de dollars, qu’il a rasé et reconstruit. En 2020, il a retourné la propriété pour près de 20 millions de dollars. Ce jour-là, le marchand de roues a acheté un autre complexe à proximité pour 43 millions de dollars.

Il a inscrit son château de style français de 18 000 pieds carrés dans le Garden State pour 20 millions de dollars en 2021. Construit sur mesure en 1999 par AM Stern, le domaine haut de gamme avait initialement été répertorié en 2017. La propagation de 15 acres est actuellement hors- marché.

États-Unis : New York construit un mur anti-inondation pour faire face aux effets du réchauffement climatique

Pour voir la vidéo

États-Unis : New York construit un mur anti-inondation pour faire face aux effets du réchauffement climatique (francetvinfo.fr)

Faute d’avoir pris des mesures radicales pour lutter contre le réchauffement climatique, New York se lance dans la construction d’un mur anti-inondation. La ville est régulièrement victime du dérèglement climatique, et pourrait être submergée par la montée des eaux d’ici à 2050. 

Entourée par les eaux et menacée par le réchauffement climatique, l’île de Manhattan à New York (États-Unis) se barricade. Pour ne plus être vulnérable à chaque intempérie, la ville américaine a entamé la construction d’un gigantesque mur anti-inondation. Sur quatre kilomètres de long, d’énormes panneaux en béton doivent protéger la ville des tempêtes et des ouragans.

Un chantier à 1,3 milliard d’euros

L’objectif du chantier est de créer une barrière imperméable à toute infiltration pour protéger le sud-est du quartier de Manhattan, qui est le point le plus bas de l’île. Le chantier à 1,3 milliard d’euros est financé par la ville et des aides fédérales. Pour l’achever, la mairie doit détruire plusieurs parcs afin de les surélever, ce qui suscite la colère de certains activistes. En revanche, l’idée du mur semble appréciée par les habitants. Le chantier sera totalement terminé en 2026. 

New York veut chasser du métro les personnes sans-abri

Par Le Figaro avec AFP

pour lire l’article

New York veut chasser du métro les personnes sans-abri (lefigaro.fr)

Les autorités de New York se sont engagées vendredi à chasser du gigantesque réseau du métro les innombrables personnes sans-abri qui y survivent, mais sont montrées du doigt dans la récente poussée de la criminalité.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19 en 2020, les taux de délinquance et de grande pauvreté ont augmenté dans la ville de New York, et en particulier dans le métro, sans atteindre cependant les niveaux des années 1980-90. Elu en novembre sur un programme de lutte contre la criminalité, le maire démocrate mais classé au centre-droit Eric Adams, ancien policier afro-américain, a annoncé avoir donné instruction aux forces de police et aux travailleurs sociaux de la municipalité d’expulser quiconque serait réfugié dans les wagons des trains, dans les couloirs ou sur les quais. «Le réseau n’est pas fait pour loger, mais pour transporter» les gens, a-t-il martelé lors d’un point presse.

L’édile, qui a pris ses fonctions le 1er janvier et a dû répondre à une succession d’agressions et de meurtres par arme à feu a promis aussi que la police new-yorkaise (NYPD) réprimerait les fumeurs et les toxicomanes dans le métro. Les quais et les trains du métro new-yorkais – à l’infrastructure vieillissante – sont fréquentés depuis la pandémie par nombre de personnes sans domicile fixe qui peuvent importuner des voyageurs de façon plus ou moins agressive, selon les autorités municipales. Des mesures sont prévues, selon Eric Adams, pour que les travailleurs sociaux et policiers puissent orienter les sans-abri vers des foyers ou des hôpitaux. La gouverneure de l’Etat de New York Kathy Hochul a précisé à ses côtés qu’elle réclamerait la création de centres d’accueil et de 500 lits supplémentaires, dans une mégapole de neuf millions d’habitants aux profondes inégalités socio-économiques.

Hausse des homicides et crimes avec violence

D’après le NYPD, il y a eu 488 homicides en 2021 dans la ville, en légère hausse après la forte augmentation de 2020 (468 homicides contre 319 en 2019). Les crimes avec violences ont progressé de 25% dans le métro entre 2019 et 2021. Mais l’ensemble des délits dans le métro ne représentent que 2% de tous les délits commis dans la gigantesque ville aux cinq quartiers (Manhattan, Brooklyn, Queens, Bronx, Staten Island).

En janvier, Michelle Go, une Américaine de 40 ans d’origine asiatique, est morte après avoir été poussée sur une voie du métro par un sans-abri souffrant de troubles psychiatriques, au moment où un train entrait dans la station de Times Square, coeur battant de la très huppée Manhattan.

Le métro de New York sur de mauvais rails: « Les gens s’y sentent mal à l’aise, malgré les nombreuses patrouilles de police »

Maxence Dozin

Publié le 13-02-2022 à 15h02 – Mis à jour le 13-02-2022 à 15h03

pour voir l’article

Le métro de New York sur de mauvais rails: « Les gens s’y sentent mal à l’aise, malgré les nombreuses patrouilles de police » – La Libre

Un des symboles de la mégalopole, le réseau souffre de multiples maux.

42e rue et 7e avenue. En sous-sol de l’emblématique Times Square, un des nœuds du métro de New York les plus courus de la ville. Là où se croisent douze lignes de navetteurs, la fréquentation du site, particulièrement en soirée, peut donner le malaise. Passés les fréquents mendiants, rarement agressifs, les voyageurs les plus perturbateurs consistent en la cohorte d’individus en déshérence mentale, houspillant régulièrement les autres navetteurs, suscitant un sentiment tantôt d’insécurité, tantôt d’effroi. Clara, Française installée à New York depuis deux ans, préfère déserter le métro passé vingt heures – même si elle reconnaît que l’insécurité est plutôt ressentie que réelle.

Appartement à vendre New York, New York, Etats-Unis

Si vous voulez investir à New York il y a cet appartement pour vous

Allez voir les photos pour rêver

Annonce Vente Appartement New York (10128), 5.0 Pièces ref:V0010US (john-taylor.fr)

‎Apartment 7C est un charmant appartement de 2 chambres dans un immeuble coopératif de charme à Carnegie Hill. L’appartement d’angle dispose d’un grand salon lumineux avec une cheminée décorative, des plafonds avec poutres apparentes de 9 pieds et des planchers de bois franc partout, 1,5 salle de bains et des expositions nord et ouest. ‎

‎La grande chambre principale a des placards californiens, une salle de bain rénovée avec une douche en verre et une exposition nord donnant sur les jardins de brownstone voisins. La deuxième chambre a une demi-salle de bain attenante avec des fenêtres orientées à l’ouest. ‎

‎La cuisine lumineuse rénovée dispose d’une alcôve à manger séparée, d’appareils en acier inoxydable et de magnifiques comptoirs en marbre blanc. Dans l’unité Laveuse sécheuse ainsi que Sonos branchement. ‎

‎Le bâtiment dispose d’un portier à temps plein, d’un super résident, d’une buanderie, d’un débarras, d’un porte-vélos et accepte les animaux domestiques. Financement autorisé à 60 %.‎

Le prix est honnête.

Vaccination obligatoire : à New York, 3 000 employés municipaux menacés de perdre leur emploi

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/95674-vaccination-obligatoire-new-york-3000-employes-municipaux-menaces-perdre-leur-emploi

Des policiers aux pompiers, environ 3 000 employés municipaux de New York, moins de 1% du total, sont menacés de perdre leur emploi s’ils ne se conforment pas à l’obligation vaccinale en vigueur dans la plus grande ville des Etats-Unis. «Nous ne les licencions pas. Ce sont eux qui démissionnent», avait prévenu le maire démocrate Eric Adams en lançant une nouvelle mise en garde le 10 février. «Nous sommes très clairs. Les gens doivent être vaccinés s’ils sont employés par la ville […], ils doivent suivre les règles mises en place avant [l’arrivée de] mon équipe», avait ajouté le maire. La menace concerne les employés qui ont déjà vu leurs salaires suspendus depuis que l’obligation est en place, et avaient jusqu’au 11 février pour s’y conformer. A ce jour, quelque 95% des 370 000 employés de la ville ont reçu au moins une dose de vaccin. De leur côté, les opposants à l’obligation vaccinale ont appelé le 11 février matin à une nouvelle manifestation, devant le City Hall, l’Hôtel de ville de New York. L’obligation vaccinale, source de divisions aux Etats-Unis La ville de New York avait été l’une des premières aux Etats-Unis, dès l’été dernier, à prendre des mesures pour pousser ses fonctionnaires municipaux à se faire vacciner. Une obligation vaccinale stricte a ensuite été imposée aux enseignants, puis à partir du 1er novembre 2021, aux policiers et aux pompiers. A l’instar du port du masque, l’obligation vaccinale est une question qui divise aux Etats-Unis, où certains Etats conservateurs ont pris au contraire des mesures pour l’interdire. La date limite pour les employés de la plus grande ville américaine (près de neuf millions d’habitants) tombe au moment où plusieurs Etats démocrates, dont celui de New York, ont décidé de lever l’obligation de porter le masque en intérieur, devant la lassitude des Américains, et face à la chute du nombre de contaminations au Covid-19. En outre, le gouvernement américain s’inquiète d’une extension des manifestations de camionneurs au Canada voisin, qui ont paralysé Ottawa. LIRE AUSSI Etats-Unis : des Etats démocrates lèvent l’obligation du port du masque en intérieur

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/95674-vaccination-obligatoire-new-york-3000-employes-municipaux-menaces-perdre-leur-emploi

L’inflation fait flamber le prix des pizzas à New York

pour voir les pizzas

L’inflation fait flamber le prix des pizzas à New York – rts.ch – Monde

Aux Etats-Unis, l’inflation continue d’affecter l’économie et a parfois des conséquences inattendues. A New York, la traditionnelle part de pizza à 1 dollar est menacée: la hausse des prix des produits de base pousse certains restaurateurs à augmenter leurs prix.

« La part à 99 centimes, y a rien de pareil! », s’exclame David, savourant sa part de pizza au fromage à moins d’un dollar. Comme lui, New-Yorkais et touristes sont nombreux à se presser tous les jours devant les enseignes qui proposent des parts de pizzas à bas coût.

Mais depuis quelques mois, ces petites parts coûtent 25, 50 cents et parfois même 1 dollar de plus: « C’est une honte, on veut le retour des pizzas à 99 cents ».

Si les morceaux de pizza augmentent, c’est en raison de l’inflation qui dure. Ainsi, Nick, qui tient une pizzeria à Manhattan, dit ne pas avoir eu le choix quand il a augmenté ses prix de 70 cents. « Les boîtes de pizza ont augmenté de 5 dollars », sans compter la hausse pour la farine, la sauce tomate, le fromage. L’huile, par exemple, est passée de 14 dollars en 2020 à 45 dollars aujourd’hui. « La pizza est en train de devenir un luxe ».

Restauration durement touchée

De nombreuses personnes disent comprendre cette hausse de prix, même si elles espèrent que la situation ne va pas trop durer. « On doit soutenir les petits commerçants. J’aime la pizza, je suis prêt à payer un peu plus, ce n’est pas grave ».

A New York, la restauration a été durement touchée depuis le début de la pandémie. Au moins mille établissements ont mis la clé sous la porte en deux ans.

Loubna Anaki/lan