Archives mensuelles : août 2017

À New-York, des rames de métro vétustes et dangereuses

Pour voir le reportage

août 22:02
TRANSPORTS – À New-York le métro est en surchauffe. Les équipements sont vétustes et le trafic ne cesse d’augmenter. Une situation préoccupante, d’autant que plusieurs rames ont déraillé ces derniers mois. Un plan d’urgence a été décrété.

Ce reportage est issu du journal télévisé de 20h du 24 août 2017 présenté par Julien Arnaud sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20h du 24/08/2017 des sujets sur l’actualité, des reportages en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Documentaire sur les toits de New York

Pour voir le documentaire

New York, la ville à la verticale avec ses tours de verre, de fer et de béton, présente l’une des plus grandes concentrations de «rooftop», New York accueille, rien que sur la presqu’île de Manhattan, parmi les plus beaux gratte-ciel de la planète. Ce film documentaire propose une visite peu conventionnelle de la « Big Apple », entre ciel et terre, pour le dernier « Monde en face » de la saison. New York, ses rues perpendiculaires et ses innombrables gratte-ciel qui semblent rivaliser de hauteur. Une magnifique jungle urbaine, bâtie sur un terrain marécageux acheté il y a 5 siècles aux Indiens autochtones pour une poignée de dollars… Vue du ciel, New York révèle bien des surprises. Au dernier étage des immeubles, les terrasses des restaurants et des hôtels sont prises d’assaut dès que le soleil brille. Ailleurs, éparpillés au milieu de la forêt de verre, surgissent des petits coins de verdure sur les toits : potagers pour les uns, jardins suspendus pour les autres. Dans les quartiers populaires, des passionnés y élèvent des pigeons voyageurs, tandis que des artistes en profitent pour y créer leurs œuvres…

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

MEDIAS – C’est une publication historique qui disparaît des kiosques américains. Après plus de 60 ans d’existence, The Village Voice ferme son édition hebdomadaire imprimée, mais continuera d’exister quotidiennement sur Internet, indique ce mardi 22 août plusieurs médias américains dont le New York Times.

Fondé à New York en 1955 et devenu un hebdomadaire gratuit en 1996, ce journal couvrait l’actualité culturelle et artistique par le biais d’enquêtes, reportages et critiques. A son lancement, il a été reconnu comme le premier hebdomadaire d’actualité alternatif, s’inscrivant dans le courant de la Beat Generation.

Parmi les co-fondateurs du titre, figurait Norman Mailer, l’un des plus grands écrivains américains du XXe siècle et mort en 2007.

The Village Voice a remporté trois prix Pulitzer et a lancé les carrières de plusieurs grands journalistes et critiques américains.

C’était un pilier de la vie new-yorkaise depuis plus de 60 ans. L’hebdomadaire @villagevoice s’arrêtehttps://t.co/hWYKbeq06S pic.twitter.com/gAfN7NNI3k
— Denis Cosnard (@DenisCosnard) 22 août 2017

Loved Amy Arbus pixs in the Village Voice. Esp 2/8/83 when she shot my fab friend Robert Lewis. Oh and Madonna @jeremoss @evgrieve pic.twitter.com/Smdt2NMYqX

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Prendre sa retraite à New York

New York se lance dans les résidences seniors à 20.000 dollars par mois

À New York, les promoteurs tentent de répondre aux besoins d’une population vieillissante et à fort pouvoir d’achat. La prochaine résidence pour seniors de la ville aura ainsi des allures d’hôtels de luxe. Et des loyers à la hauteur des prestations.

La ville qui ne dort jamais veut mieux loger ses seniors. La mégalopole a en effet un déficit très important en termes d’infrastructures adaptées aux personnes âgées dépendantes. Le quartier de Manhattan, qui compte près de 1,5 million d’habitants, n’abrite par exemple que 70 lits adaptés aux malades d’Alzheimer. Une pénurie d’infrastructures préoccupante pour la plus grande ville des États-Unis, qui devrait voir sa population âgée de 80 ans ou plus doubler dans les vingt prochaines années, comme dans le reste du pays.

» Lire aussi – Visitez l’appartement qui change la vie des seniors

Le nombre de places étant limité, la demande pour les résidences seniors atteint des sommets depuis quelques années. Cette situation commence donc à aiguiser l’appétit des promoteurs immobiliers, qui perçoivent les enjeux économiques liés au vieillissement de la population. La ville compte ainsi de plus en plus de chantiers de résidences adaptées aux besoins des seniors, y compris les plus exigeants d’entre eux.

» Lire aussi – Découvrez les départements les plus en manque de maisons de retraite

En plein cœur de Manhattan, le groupe Maplewood-Omega a investi 246 millions de dollars pour créer une résidence dédiée aux seniors très fortunés. Le bâtiment de vingt étages et de 18.000 mètres carrés abritera en effet 214 appartements à la décoration luxueuse, avec vue dégagée sur les gratte-ciels avoisinants. Les futurs habitants bénéficieront d’une assistance médicale au quotidien. L’édifice, dont les travaux devraient démarrer courant septembre 2017, sera la première résidence senior construite à New York depuis 2005.
Un loyer minimum de 10.000 euros par mois

En prime, les riches occupants pourront profiter d’un spa, d’un cinéma, une piscine intérieure chauffée, ainsi que d’un grand jardin situé sur le toit-terrasse de l’immeuble. Ils auront à disposition des parties communes, comme des salons, ou une bibliothèque, qui seront elles aussi décorées dans un style contemporain, avec des matériaux nobles. Une attention particulière sera également donnée à la qualité des services. Le restaurant de la résidence servira ainsi des plats gastronomiques, élaborés à base de produits frais et locaux.

Pour Gregory D. Smith, le PDG de Maplewood Senior Living, le groupe à l’origine du projet, l’ambition est de «concevoir une communauté unique, qui n’offre pas seulement un accès à la ville, mais également des parties privatives soigneusement décorées, ainsi que des appartements bien aménagés, le tout situé dans une oasis de luxe».

Passer sa retraite dans cette résidence dorée aura cependant un coût. Les loyers seront en effet au minimum de 12.000 dollars par mois, un peu plus de 10.000 euros. Les appartements les plus luxueux seront quant à eux proposés au prix de 20.000 dollars par mois, soit la bagatelle de 17.000 euros. M. Smith est néanmoins confiant quant au succès rencontré par cette résidence: «le projet présente un design et un niveau de sophistication qui correspondront parfaitement aux attentes du marché immobilier de Manhattan» confiait-il.

Copyright © 2017

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather