Archives mensuelles : octobre 2016

Basket : Knicks

Lourde défaite pour les Knicks face à Cleveland

Les Cleveland Cavaliers, champions NBA en titre, ont écrasé les New York Knicks 117 à 88 lors du coup d’envoi de la saison 2016-17, mardi devant leur public.

Quatre mois après avoir offert à Cleveland le premier titre de son histoire, LeBron James et ses coéquipiers n’ont pas fait de détails lors de leur premier match en tant que champion.

Ils ont mis deux périodes avant de trouver les bons réglages (48-45), mais ils ont ensuite été irrésistibles, en particulier dans le 3e quart-temps où ils ont relégué les Knicks à plus de vingt points.
Triple double pour LeBron James

« King James », sacré meilleur joueur de la finale 2016 remportée quatre victoires à trois au terme d’un incroyable retournement de situation contre Golden State, s’est offert d’entrée un « triple double » (19 points, 14 passes et 11 rebonds). Kyrie Irving a fini meilleur marqueur de la rencontre avec ses 29 points.

Avant le coup d’envoi du match, comme le veut la tradition, les « Cavs » avaient reçu sur fonds d’images retraçant leur sacre leur chevalière sertie d’imposants diamants marquant leur appartenance à l’équipe championne 2016.

« C’était un grand moment, une émotion incroyable de revivre ce qu’on a accompli, c’est quelque chose qui restera à jamais en nous », a expliqué « King James ».

« On veut continuer sur la lancée de la saison dernière et faire en sorte que nos supporteurs restent au septième ciel », a-t-il espéré.

Lire aussi : La NBA joue en défense des minorités
Les Knicks en petite forme

Les Knicks, pourtant renforcés à l’intersaison par Derrick Rose et Joakim Noah en provenance de Chicago, n’ont pas convaincu.

Leur star Carmelo Anthony a marqué 19 points et, Rose, dont la préparation a été perturbée par sa comparution à Los Angeles dans une procédure civile où il était accusé de viol, avant d’être blanchi, a inscrit de son côté 17 points.

Noah, dont la saison 2015-16 avait pris fin dès janvier sur blessure, n’a tenté qu’un seul tir, qu’il a raté, en 20 minutes de jeu, mais il a capté six rebonds.
Abonnez vous à partir de 1 €
Réagir
Ajouter

Parta

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/basket/article/2016/10/26/nba-les-cavaliers-de-cleveland-ecrasent-les-knicks-de-new-york_5020379_1616663.html#XyyTUVwC0doJXgIG.99

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

les chiens défilent à New York

La folie Halloween touche les animaux domestiques à New York.
Samedi dernier, le quartier branché d’East Village a ainsi accueilli sa traditionnelle parade de chiens costumés, le Tompkins Square Halloween Dog Parade.

26e édition de l’événement, avant que les humains s’amusent pour Halloween. La mascarade canine – qui n’est pas du gout de certains défenseurs des animaux, vous l’aurez compris – a rassemblé une centaine de chiens déguisés en tout ce que vous voulez ou presque : sorcières, hot-dogs, requins voire hard-rockeurs à quatre pattes. Sans publier en Donald Trump

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Coup de chaud sur New York

Bronzage en maillot de bain à Central Park, businessmen en manches courtes dans les quartiers d’affaires: New York et sa région connaissent une vague de chaleur, avec des températures qui devraient atteindre les 27,2 degrés Celsius mardi à Manhattan.

Le thermomètre est ainsi tout proche du record de 27,7°C enregistré le 18 octobre 1928.

La normale pour la saison est d’environ 10°C de moins, a précisé le National Weather Service, le service de météo national, sur son compte Twitter.

Lundi, le thermomètre a déjà dépassé les 27°C, avec des records battus à la station météo de l’aéroport de La Guardia, dans le district du Queens, à 28,3°C, au plus haut niveau pour cette date depuis 1996.

La patinoire est déjà ouverte

Ce temps estival est censé durer jusqu’à jeudi, lorsque les températures devraient repartir à la baisse.

La patinoire du Rockefeller Center, qui a ouvert pour l’hiver la semaine dernière, fonctionne cependant comme si de rien n’était: la surfaceuse qui refait la glace doit juste être passée un peu plus souvent, a indiqué une porte-parole.

Le directeur de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence de l’ONU, a prédit mi-septembre que l’année 2016 devrait être l’année la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des relevés de températures, il y a 137 ans. Si c’est le cas, ce sera la troisième année d’affilée qu’un record de chaleur est enregistré.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

plus de tempêtes, d’inondations, New York sous les eaux en 2100

2 articles

Science et avenir

New York bientôt sous les eaux ?

New York bientôt sous les eaux ?

a Grosse Pomme bientôt noyée ? New York verra une nette augmentation de graves inondations causées par de gigantesques tempêtes de l’ampleur de l’ouragan Sandy de 2012 au cours des prochaines décennies, ont mis en garde des chercheurs lundi. « Dans le pire des scénarios, la fréquence sera multipliée par 17 d’ici à l’année 2100 », selon une étude publiée dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Dans le meilleur des cas, ces tempêtes seront de trois à quatre fois plus fréquentes, selon les auteurs.
Des dégâts de plus en plus coûteux

Les chercheurs des universités américaines Princeton et Rutgers ainsi que de l’Institut océanique Woods Hole se sont appuyés sur des simulations informatiques pour évaluer l’impact de la montée du niveau des océans combiné à celui des montées et inondations ponctuelles provoquées par des tempêtes. « Les choses vont empirer d’ici à 2100 », a martelé Benjamin Horton, professeur de sciences marines et côtières à Rutgers. « Même si rien ne change du côté des ouragans, la montée des eaux provoquera à elle seule l’augmentation de la fréquence d’événements comme Sandy d’ici à 2100. »

L’ouragan Sandy avait provoqué de graves inondations en octobre 2012 sur la côte nord-est des États-Unis, notamment dans les États de New York, du New Jersey et du Connecticut, faisant plus de 150 morts, dont plus d’une quarantaine à New York. Les dégâts ont été estimés à quelque 71 milliards de dollars, faisant de Sandy le deuxième ouragan le plus coûteux ayant frappé les États-Unis. Outre une importante montée des eaux attendue au cours des prochaines décennies, les tempêtes risquent aussi de devenir plus violentes à cause du changement climatique. « Si on ne prend pas en compte la montée du niveau des océans et un changement potentiel dans l’activité des tempêtes, on sous-estime les risques à venir d’inondations », a estimé Ning Lin, professeur d’ingénierie civile et environnementale à Princeton.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Geo vous propose 10 expériences à vivre à New York

Pouir lire l’article

Vivre le tourbillon de Times Square

Contempler le One World Trade Center, symbole de renaissance

Se détendre en famille dans Central Park

Une promenade romantique sur le pont de Brooklyn

Visiter la Statue de la Liberté

Boire un verre dans un Rooftop Bar

Déambuler sur la 5e Avenue

Fêter Noël au Rockefeller Center

Partir à la découverte des musées

Réserver une comédie musicale à Broadway

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

les chiens dans le métro de New York

http://sain-et-naturel.com/metro-new-york-banni-les-chiens.html

cliquez sur le lien pour voir les photos

Le métro de New York a banni les chiens à moins qu’ils ne rentrent dans un sac, donc ces 15 propriétaires ont été très créatifs.
Lorsque la ville de New York a décidé d’adopter des politiques visant à interdire les gros chiens du réseau de métro, les propriétaires ont décidé de prendre les choses en main. La règle a déclaré que les chiens devaient tenir dans un sac pour pouvoir voyager dans le métro. Défi accepté.

À première vue, on pourrait croire que tous les chiens de plus de 5 kilos ne rentrent pas dans un sac, mais ces citadins très ingénieux ont trouvé comment déjouer le système de la meilleure façon.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Une rue en hommage aux Ramones à New York

Pour voir les photos

Le groupe punk américain Ramones, formé en 1974 à New York, donnera son nom fin octobre à une rue située dans le Queens, en face de la Forest Hills High School, école par laquelle sont passés les quatre musiciens originels de la formation.
Une plaque en hommage au batteur Tommy Ramone a été dévoilée vendredi passé à Budapest, sa ville natale © epa.

La « Ramones Way », approuvée cet été au conseil municipal sur proposition de l’élue locale Karen Koslowitz, se situe exactement à l’intersection de la 67e Avenue et de la 110e Rue, en face de l’entrée principale de l’école. L’inauguration est prévue le dimanche 23 octobre à 11 heures.

Le chanteur Joey Ramone, décédé en 2001, avait déjà été honoré en 2003 lorsque l’intersection de Bowery et de la 2e Rue, à proximité du club CBGB, avait reçu l’appellation de « Joey Ramone Place ».

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Une vue magnifique sur New York à partir d’un appartement très prestigieux

Pour voir la vue

Ce n’est pas d’un seul appartement qu’il s’agit ici, mais de plusieurs centaines. Ce sont ceux qui constituent un gratte-ciel new-yorkais dont une entreprise belge, AG Insurance en l’occurrence, a récemment fait l’acquisition.

Le building est le 10e plus haut de la ville de New York et à été rénové entièrement dans le style art déco qui était celui d’origine vu qu’il a été bâti en 1932.

Situé en plein coeur du quartier de Wall-Street, il mesure 290 mètres de hauteur et compte pas moins de 777 appartements. L’ensemble a été rénové pour en faire un gigantesque immeuble d’habitation alors que l’édifice n’était jusque là constitué que de bureaux. Il vosu faudra tout de même verser un loyer plantureux de 8000 $ par mois pour 80m2. À une telle hauteur, inutile de préciser que la vue qu’offrent ces logements de prestige sur New York et Manhattan est imprenable, et ça apparemment, ça n’a pas de prix.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Le photographe gapençais expose à New York

Pour voir l’article

Mathieu Bernard-Reymond vit un rêve américain. Le photographe d’origine gapençaise, fils de l’ancien maire de Gap, expose son travail à New York. Déjà récompensé par de nombreux prix, Mathieu Bernard-Reymond présente son dernier travail, « Transform », dans le cadre du festival « Crossing the line » au Fiaf (French institute Alliance française).

Le parcours de ce Gapençais qui s’exporte outre-Atlantique est à découvrir dans notre édition Hautes-Alpes & Alpes-de-Haute-Provence d’aujourd’hui.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather