Archives mensuelles : août 2015

Livre : Le New york des écrivains

1540-1

Pour certains, (dont je suis) New York est la plus belle ville du monde, avec ses gratte-ciel impressionnants, ses larges avenues, Central Park, les quartiers légendaires de Brooklyn, de Manhattan et de Harlem, sa statue de la Liberté, symbole de cosmopolitisme. Elle demeure encore aujourd’hui synonyme de rêve et de jouissance. Pour d’autres, c’est une cité arrogante et frénétique, haut lieu d’un capitalisme froid incarné par Wall Street. Qu’on l’aime ou non, elle habite notre imaginaire d’Européens comme aucune autre, grâce au cinéma, la littérature, la musique ou la photographie.
Étonnamment, pourtant, les écrivains français l’ont rarement représentée de manière significative : Paul Morand, Claude Simon, Alain Robbe-Grillet, Georges Perec, Frédéric Beigbeder s’en sont emparés. C’est peu.
Vincent Jaury, fondateur et directeur du magazine culturel Transfuge, invite ici treize écrivains français à composer un portrait inédit de New York. Nouvelle après nouvelle, ils nous font voyager dans une ville à la fois réelle et fantasmée, parcourue de fantômes et d’acier. De cette mosaïque naît un tableau poétique et surprenant, moderne et inspiré. Quoi de plus beau, de plus excitant pour un écrivain, que de s’attaquer à un tel mythe ?

13 délicieuses d’auteurs françis consacrées à New York.
Brooklyn noir consacré les auteurs américains, ici ce n’est pas du noir, mais les français montrent qu’ils savent parler de Big Apple
François Bégaudeau a la fibre sociale, Yannick Haenel est obsédé, Mabanckou montre le chauvinisme américain, Emmanuelle Bayamack-Tam est lyrique pour nous parler de NY, Arno Bertina s’attaque à la politique, Michka Assayas plonge dans l’underground New Yorkais, Vincent Hein, Tanguy Viel et Chloé Delaume ne sont pas en reste, Stéphane Audeguy joue sur la caricature tandique que Clémence Boulouque oréfère la féérie, Oriane Jeancourt-Galignani nous donnent leur vision.

Un livre à déguster avant de partir… ou en revenant.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Tim Mcloughlin présente : Brooklyn Noir

brooklyn noir

Je reprends ma rubrique : New york un livre avec cette anthologie qui comprend les auteurs suivants

Pearl Abraham – Nicole blackman – KEn Bruen – MAggie Estep – Nelson George – Luciano Guerriero – Pete Hamill – Kenji JAsper – Norman Kelley – Robert Knihtly – Lou Manfredo – Adam Mansbach – Tim Mcloughlin – Ellen Miller – Thomas Morrissey – Arthur Nersesian – Chris niles – sidney Offit – Neal Pollack – C.J Sullivan

Peu de quartiers (Boroughs de New York ont l’indépendancve d’esprit et la personnalité de Brooklyn, royaume de Psike Lee, Paul Auster et Hubert Selby Jr. En 20 nouvelles cette anthologie offre un panorama des différentes communautés qui y vivent : rastas et juifs hassidiques, flics irlandais et rappeurs. Coney Island babies et gangsters de Little Odessa. Un melting-pot de langages, d’origines, de classes sociales, empreint de l’inimitable atmosphère brooklynite, désinvolte et décalée.

C’est cette collection qui m’a donné envie de publier Dimension New York.

Brooklyn Noir – Dimension New York même combat

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Le World Trade Center menacé par les eaux?

Quelques mois après l’inauguration de la One World Trade Center, la plus haute tour des Etats-Unis, et même de l’hémisphère occidental, une malfaçon pourrait avoir été détectée: une fuite, située dans le mur qui sépare le complexe de la rivière Hudson…

A peine inaugurée, la grande tour du World Trade Center serait déjà menacée. Une fuite souterraine aurait en effet été découverte dans le mur qui sépare les fondations du site de Ground Zero, du lit de la rivière Hudson, révèle Murray Weiss, de DNAinfo New York. Une paroi de près d’un kilomètre, qui pourrait avoir été mal isolée, alors que les autorités ont dépensé des dizaines de millions de dollars pour la reconstruire après l’attentat qui a frappé les Twin Towers le 11 septembre 2001. D’après les informations du journaliste, des ouvriers auraient commencé à entendre des bruits d’eau derrière les murs du hall inférieur du complexe ces deux dernières semaines, ce qui aurait poussé l’administration portuaire à dépêcher des experts sur place afin d’en déterminer l’origine –une tâche qui pourrait être extrêmement coûteuse de même source. Selon la gravité du problème, il pourrait retarder l’ouverture de l’espace commercial, prévu à l’été prochain.

Le One World Trade Center (One WTC), cette tour gigantesque de 541 mètres de haut et de 45.000 tonnes d’acier, symbolisant la renaissance de la Grosse Pomme plus de treize ans après les pires attaques terroristes jamais vécues par les Etats-Unis, a accueilli ses premiers occupants le 3 novembre 2014, et le «One World Observatory», situé aux 100e, 101e et 102e étage et offrant une vue imprenable sur Manhattan, a été officiellement inauguré le 29 mai dernier. A terme, la tour accueillera jusqu’à 5.000 salariés dans ses 325.000 mètres carrés, sur 104 étages. L’Observatoire, lui, devrait attirer 4 millions de visiteurs par an.
cliquez ici pour voir l’article de Paris Match

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

France Télévision vous propose 5 visites originales à New York

Cliquez ici pour voir l’article complet

Ainsi que la vidéo

Après l’avoir vue dans tant de films, tant de séries, peut-on encore être surpris par New York ? On continue de rêver avec 5 visites décalées dans la grosse pomme.
•L’histoire de la basket à Brooklyn

Avec ses musées prestigieux, comme le MoMa ou le Guggenheim, New York est la capitale culturelle des Etats-Unis. Il y en a pour tous les goûts : au Brooklyn Museum, « The Rise of Sneaker Culture » (L’ascension de la culture de la basket) ravira même les allergiques aux musées. Cette exposition se dit la première à explorer la dimension socio-culturelle de la basket, ou l’histoire d’une société dans laquelle le sport a pris une place de plus en plus importante avec la généralisation des loisirs.

Jusqu’au 4 octobre au Brooklyn Museum
•Un après-midi (d’été) à la plage

Dans notre imaginaire, New York, c’est avant tout Times Square, les taxis jaunes et les grandes avenues à l’ombre des gratte-ciels. On oublie souvent que l’été, les New Yorkais vont aussi se dorer à la plage. La température de l’eau est idéale pour supporter les fortes chaleurs estivales.

•Expo : Comment les chats ont pris possession d’internet

Le Queens, quartier de New York trop souvent ignoré des touristes, a ses pépites. Dans un beau bâtiment à Astoria, qui héberge des studios de cinéma historiques, le « musée de l’image animée » n’expose pas que des vieux films et des anciennes caméras. « How Cats Took Over the Internet » se veut une réflexion sérieuse sur l’histoire des chats sur le web et aborde des thèmes comme « l’anthropomorphisme » et « l »esthétique du mignon ».

Jusqu’au 31 Janvier 2016 au Museum of the Moving Image

cat-sits-on-keyboard-while-typing-550×238-detail-main

•Cimetière du Calvaire

On reste dans le quartier du Queen’s pour une visite un peu morbide. Rendez-vous au cimetière du Calvaire, l’un des plus anciens de la ville, pour admirer le contraste entre les pierres tombales et la vue sur la « skyline » de gratte-ciels new yorkais.

•Survol de New York en hélicoptère et visite de la ville en bateau

Impossible de tout voir en quelques jours à New York. Alors, on prend de la hauteur dans un des sept hélicoptères qui survolent Manhattan en permanence, pour une vue imprenable sur la statue de la liberté, Central Park ou le One World Trade Center. Comptez 160 dollars (environ 140 euros) pour 12 minutes dans les airs.

Autre option pour faire le tour de l’île de Manhattan et se remémorer l’histoire des migrants qui sont arrivés à New York par la mer : la visite en bateau. Pour 40 euros par personne, vous pourrez vous arrêter à loisir et admirer l’architecture new yorkaise, été comme hiver.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather