Archives mensuelles : mars 2015

New York est son jardin

Cliquez ici

cliquez sur le lien pour écouter le reportage de France info

Il aime les arbres, l’oxygène et la verdure. Étonnement, c’est à New York, au cœur de Manhattan, mais toujours à deux pas de Central Park, que Guilhem Harpey a trouvé son bonheur. Commercial dans un palace, il cherche, dit-il, à toujours épater des clients souvent blasés. Écrivain à ses heures, il est l’auteur de nouvelles qui racontent son aventure à Big Apple.
Il aime les arbres, l’oxygène et la verdure. Étonnement, c’est à New York, au cœur de Manhattan, mais toujours à deux pas de Central Park, que Guilhem Harpey a trouvé son bonheur. Commercial dans un palace, il cherche, dit-il, à toujours épater des clients souvent blasés. Écrivain à ses heures, il est l’auteur de nouvelles qui racontent son aventure à Big Apple.

Ville imposante et intenseNotre homme est un chanceux. En 2001, il décroche à la loterie sa carte verte, sésame qui lui permet de travailler toute sa vie aux États-Unis. Formé en France dans l’hôtellerie, avec un solide goût pour les voyages, son aventure américaine commence par San Francisco : « C’est la seule ville que je connaissais depuis un stage que j’y avais effectué quelques années auparavant. J’avais des amis là-bas. Je suis arrivé sans travail. J’ai fait du porte-à-porte jusqu’à me faire embaucher au Ritz-Carlton. » Le Français est d’abord réceptionniste : « On apprend beaucoup, on fait tout, dit-il. Les clients viennent à vous pour tout genre de questions, ou de plaintes. On doit les résoudre soi-même. Ils lâchent leur stress sur vous. Souvent, ils reviennent le lendemain s’excuser. » Puis viendra New York, deux ans plus tard, où la chaîne ouvre un nouvel hôtel. « C’est moi qui ai demandé à y aller, se souvient le Français. J’étais assez anxieux, c’est une ville imposante, intense. »

Chanteuse de jazzSon endroit préféré à Central Park, c’est l' »Observatory Garden » : « C’est un jardin botanique pas très grand, à côté de chez moi, on a l’impression d’être transporté dans le temps avec des allées ombragées et des bancs, ça fait un peu parisien. Il y a beaucoup de fleurs au printemps et en été. »
Célibataire, sans enfant, Guilhem Harpey, 40 ans, a soigneusement consigné toutes ses rencontres, parfois improbables, et ses impressions des cafés et des jardins de New York. Il en a fait des nouvelles qu’il a rassemblées dans un livre. Guilhem y raconte par exemple comment il est devenu l’ami d’une chanteuse de jazz des années 40. Il a déjà le titre: « Une baignoire à Manhattan ». Ne manque plus que l’éditeur.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

New York : A book in English

SONY DSC

MANHATTAN GHOST

by Philippe Ward
photos by Mickael Laguerre
adapted by Brian Stableford

10 books free : Write me your postal adress at ward@riviereblanche.com. And I send you this book.

She waited for her heart to resume a normal rhythm before deciding to go to the bar. Now she was going to be late.
« Hello, Lisa. »
The young woman turned round abruptly, surprised to be greeted like that in this neighborhood.
« Peter! What are you doing here? »
She caught herself up suddenly, conscious of the incongruity of the question. Peter Monaghan had died three years before of a metastasized cancer, due to overwork, alcohol and, most of all, cigarette abuse. And he was standing facing her, in the blue costume in which Lisa had always known him. His shoulders were more stooped and his face paler than she remembered him.
He smiled at her.
« You look resplendent, as ever. »

US$12.95/GBP 10.99
7×10 tpb, 60 p.
ISBN-13: 978-1-61227-329-7

One night a week, NYPD officer Lisa Kilpatrick plays the piano and sings in a club-her true passion. But after she witnesses the phenomenon known as » Manhattanedge « , a solstice event during which the setting sun is aligned with the east-west streets of the main grid of the island, she suddenly topples into another, much stranger world, that of the Ghosts of Manhattan.

Manhattan Ghost is a loving tribute to the Big Apple penned by one of France’s most talented fantasy writers and illustrated by 28 gorgeous photographs taken by Mickael LAGUERRE.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Un livre sur New York

Cliquez iciSONY DSC

Une nouvelle de Philippe Ward, des photos de Mickaël Laguerre

Elle attendit que son cœur reprenne un rythme normal avant de se décider à gagner le bar. Elle allait être en retard maintenant.

— Bonjour Lisa. La jeune femme se retourna brusquement, surprise d’être ainsi abordée dans ce quartier.

— Peter, mais que fais-tu ici ?

Elle s’arrêta soudain, consciente de l’incongruité de sa question. Peter Monoghan était décédé trois ans plus tôt d’un cancer généralisé dû au surmenage, à l’alcool et surtout à l’abus de cigarettes. Et il se trouvait face à elle, vêtu du costume bleu que Lisa lui avait toujours connu. Ses épaules étaient plus voûtées, son visage plus pâle que dans ses souvenirs. Il lui souriait.

— Tu es resplendissante, comme toujours.

Lisa Kilpatrick, une pure New-Yorkaise, travaille dans la police, mais sa véritable passion demeure la musique. Un soir par semaine, après son service, elle joue du piano et chante dans un club new-yorkais. Un jour, elle assiste au Manhattanedge. Un soir par an, le soleil couchant se retrouve juste au milieu de la 14th Rue, dans un alignement parfait vers l’Ouest. Et là, elle va basculer dans un autre monde, celui des Fantômes de Manhattan.

Manhattan Ghosts est un hymne à New York. À travers des photos et un texte, c’est toute la grosse pomme que vous dévoilent Mickaël LAGUERRE et Philippe WARD.

Prix : 10 Euros

Vous pouvez l’acheter

1) En m’envoyant un mail et un virement paypal à api13@aol.com

2) m’envoyer un chèque de 10 euros à Philippe Laguerre 36 rue du Foulon 09100 Pamiers

3) Le commander sur le site Rivière Blanche

4) Le commander sur Amazon

5) le commander sur ebay
Un livre

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather