Archives pour la catégorie La vie à New York

les infos sur new york

Les libraires indépendants new-yorkais célébrés à travers une série de portraits

Les libraires indépendants new-yorkais célébrés à travers une série de portraits

par Lisa Miquet

Le photographe Franck Bohbot est allé tirer le portrait aux libraires indépendants de Brooklyn et de Manhattan.

Avec l’arrivée des mégastores, des grands groupes, de la vente en ligne, de l’ascension des e-books et de l’explosion des loyers mensuels, il est de plus en plus difficile d’être un libraire indépendant. Et pourtant, ces commerces de proximité donnent vie à un quartier, permettent de nous faire découvrir de nouveaux auteurs, et possèdent une atmosphère singulière, bien plus chaleureuse qu’un centre commercial.

C’est donc pour célébrer ces commerçants indépendants que Franck Bohbot, photographe français basé à New York, a décidé de leur tirer le portrait. Il s’est donc rendu dans les quartiers de Manhattan et de Brooklyn, afin de recenser en images le plus de libraires possible. Sur son compte Behance, le photographe explique avoir été surpris de découvrir tant de diversité autour du commerce de livres. Il raconte :

« Leur diversité est extraordinaire, certain·e·s sont spécialisé·e·s dans la biographie, les voyages, la fiction mystère, les histoires pour enfants, le genre, la poésie, les pièces de collection, les ouvrages universitaires, la littérature afro-américaine, la culture hispanique, la cuisine et d’autres sujets encore. Et leurs espaces sont aussi très différents, d’un conteneur à Bushwick à un immeuble prestigieux dans le centre de Manhattan. Les libraires cherchent tous la même chose : partager leur passion pour les livres neufs, usagés, d’occasion ou rares. »

Pour le photographe, chaque librairie a une personnalité et une individualité propres. Cela ne dépend pas seulement des livres ou des auteurs, mais aussi de l’atmosphère du lieu en lui-même. Tirer le portrait de libraires, c’est une manière pour lui de faire celui de certains quartiers de New York par la même occasion Cette série donnera lieu à la parution d’un livre, complété d’interviews sur la profession. Un joli projet, qui met en lumière un métier peu représenté.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Un musée du Bonbon va ouvrir ses portes cet été à New York

http://clubsandwich.konbini.com/author/clenaour/

Si vous avez prévu de voyager à New York cet été et que l’univers de Willy Wonka vous fascine, vous allez pouvoir toucher votre rêve du bout des doigts.

Un musée du Bonbon va ouvrir ses portes cet été à New York

Un nouveau musée totalement dédié à l’art du bonbon débarque cet été à New York. La chaîne de restaurants Sugar Factory a en effet annoncé l’inauguration prochaine d’un musée du Bonbon, aménagé sur près de 3 000 m2 et installé dans le quartier de Chelsea.

Selon le site Eater, ce nouveau musée offrira plus de 15 experiential rooms (« salles expérimentales ») sur le thème des bonbons, desserts et autres sucreries. Comme dans tout musée qui se respecte, des pièces recherchées seront aussi exposées. Petits et grands pourront ainsi s’extasier devant une licorne entièrement faite de bonbons, ou encore devant « le plus grand ours en gélatine du monde ». De nombreuses décorations murales et objets d’art inspirés du monde de la confiserie seront également à l’honneur au sein des vastes espaces. L’endroit abritera en outre un restaurant Sugar Factory, ainsi qu’un café extérieur.

Après ce premier musée new-yorkais, Sugar Factory envisage d’ouvrir un lieu similaire dans deux autres villes, dont Los Angeles. Affaire à suivre !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Un bichon frisé lauréat du célèbre concours canin de New York

pour voir le bichon

Le 142e concours canin de New York, le Westminster Dog Show, a sacré mardi un bichon frisé parmi quelque 2.800 chiens de pure race venus de tous les Etats-Unis et de plusieurs autres pays.

«Flynn», au pelage blanc comme une peluche, faisait partie des sept finalistes parmi lesquels figuraient aussi un border collie, un barzoi royal, un Schnauzer géant et un sussex spaniel.

«Cela est un peu irréel. C’est juste magique», a déclaré le propriétaire de «Flynn» Bill McFadden, en précisant avoir appelé son chien d’après l’avocat Billy Flynn de la comédie musisale «Chicago».

Pour mettre en valeur leurs animaux, les propriétaires n’hésitent pas à faire appel à des professionnels qui facturent jusqu’à 500 dollars pour un seul chien.

Ce concours est l’un des plus vieux concours d’animaux aux Etats-Unis avec le concours hippique du Kentucky Derby.
AFP

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Dans la riche Manhattan, de plus en plus de commerces vides

AFP

Publié le 13/02/2018 à 08:59 | AFP

Manhattan est plus riche et plus peuplée que jamais, mais un nombre croissant de commerces ferment leurs portes sous la pression de loyers exorbitants et du commerce en ligne, simple ajustement pour certains, véritable crise pour d’autres.

Mercredi, jour de la Saint-Valentin, Steven Telvi fermera définitivement sa droguerie de l’Upper East Side, « The Source », après presque 37 ans de service, victime d’un ralentissement de l’activité et d’un loyer trop élevé, selon lui.

« C’est toute l’île qui part en sucette », dit-il au sujet du petit commerce dans Manhattan.

De Soho à l’Upper West Side, en passant par la Cinquième avenue ou le Meatpacking District, il n’est plus rare de voir deux ou trois vitrines désertées sur un même pâté de maisons, en plein milieu de cette capitale du shopping qu’est New York.

Tous les indicateurs économiques de la métropole américaine, ou presque, sont pourtant au vert: chômage historiquement bas, un revenu par tête supérieur de 34 % à la moyenne nationale, plus de 61 millions de touristes en 2017.

Commerçants et agents immobiliers interrogés par l’AFP citent tous, comme première cause, la hausse vertigineuse des loyers: +68 % entre 2009 et 2016 à Soho, +70 % dans certaines parties de l’Upper West Side, ou +175 % sur des portions de la Cinquième avenue, selon le syndicat des agents immobiliers de New York (REBNY).

« C’est un exemple classique de prix qui vont plus vite que la demande et les fondamentaux d’un marché », analyse Brian Klimas, vice-président du REBNY, en charge de l’étude.

Les prix ont pourtant commencé à baisser depuis plusieurs mois dans de nombreux quartiers de Manhattan. Mais la proportion de commerces vacants continue à augmenter, avoisinant le quart des espaces à Soho fin 2017, selon le groupe immobilier Cushman & Wakefield.

« Les bailleurs ont été lents à changer leurs tarifs », observe Kenneth Hochhauser, vice-président exécutif du Winick Realty Group.

‘Moins grave qu’en 2009’

Pour les commerçants qui restent, dans des situations financières parfois déjà tendues, la disparition de certains de leurs voisins « n’aide pas », explique Clara, vendeuse chez Variazoni, un magasin de prêt-à-porter de l’Upper West Side.

« Il n’y a plus de passage », faute d’un nombre suffisant de commerces, observe Jennifer Sun, qui a ouvert son enseigne de vêtements pour enfants, « Magical Kids », en mai 2016, dans l’Upper East Side.

Après une bonne première année, elle a vu beaucoup de magasins environnants fermer ces « cinq ou six derniers mois », et l’activité ralentir. « Je ne me verse même pas de salaire », dit-elle.

« Cela va prendre du temps », avant que le marché ne s’ajuste, prévoit Steven Soutendijk, directeur exécutif en charge du commerce de détail pour Cushman & Wakefield.

Il parle de « deux ou trois ans avant que cela ne reparte », mais ne s’inquiète pas.

« Il y avait plus d’emplacements vacants durant la crise financière », dit-il. « Le contexte actuel n’est pas aussi négatif qu’en 2009 (au plus fort de la crise), loin de là. »

Mais le commerce en ligne ne représentait alors que 3,6 % des ventes de détail, contre 9,1 % actuellement, selon les derniers chiffres gouvernementaux.

Steven Telvi se souvient parfaitement du moment où il a changé d’emplacement, en 2008 justement, passant d’un côté à l’autre de la Troisième avenue. « C’est là (que le commerce sur) internet a vraiment démarré », dit-il.

Depuis, son activité décroît de 5 % par an, inexorablement. Et l’ouverture de nouvelles stations de métro sur la Deuxième avenue, fin 2016, a encore un peu plus réduit le passage devant son magasin, amputant d’un quart son chiffre d’affaires et le poussant vers la sortie.

Pour plusieurs élus du conseil municipal de New York, les pouvoirs publics doivent agir, sous peine de « fragiliser l’âme de ces quartiers et l’offre de biens et de services essentiels pour les rendre vivables », selon un rapport publié mi-décembre.

Fin novembre, le maire de New York, Bill de Blasio, a fait un premier geste, en doublant le seuil en-deçà duquel les commerces de détail sont exonérés d’impôts municipaux.

Les commerçants, eux, se battent avec leurs armes.

« Je fais des choses que personne n’a », glisse Jennifer Sun, en montrant des oreillers personnalisés.

« Nous essayons d’avoir des livres que vous ne trouverez nulle part ailleurs », explique Matt Sartwell, responsable de la librairie Kitchen Arts & Letters, spécialisée dans les livres autour de la gastronomie dans l’Upper East Side.

Autre atout: son espace appartient à la copropriété de l’immeuble, contente de « nous avoir là plutôt qu’une énième agence bancaire ou un salon de coiffure », dit-il.

Steven Telvi, lui, n’exclut pas de reprendre un commerce, une fois « The Source » fermé. Mais pour l’instant, dit-il, « j’ai besoin de mettre les pieds dans le sable pendant quelques semaines. »

13/02/2018 08:58:43 – New York (AFP) – © 2018 AFP

Partager sur

Newsletter L’Essentiel

Chaque jour à 13 heures, découvrez le meilleur du Point et recevez en avant-première nos exclusivités.

RECOMMANDÉS POUR VOUS

Michel Onfray victime d’un AVC
Michel Onfray victime d’un AVC

Quels faits derrière les démentis de Nicolas Hulot ?
Quels faits derrière les démentis de Nicolas Hulot ?

Au fil de l’eau, le tourisme fluvial se met au vert
Au fil de l’eau, le tourisme fluvial se met au vert

Contenus sponsorisés

Enquête : les pièces d’or en France
Enquête : les pièces d’or en France

Le vaillant petit economiste

Nouvelle Nissan LEAF, l’électrique a trouvé son nouveau design !
Nouvelle Nissan LEAF, l’électrique a trouvé son nouveau design !

Nissan

Grand Paris : « Journée sans département » pour dissuader Macron
Grand Paris : « Journée sans département » pour dissuader Macron

La Tribune

La Fibre à 15€/mois, sans engagement et jusqu’à 100Mb/s en débit descendant
La Fibre à 15€/mois, sans engagement et jusqu’à 100Mb/s en débit descendant

RED by SFR

Les kinés la détestent. La solution que tous les pros ont adoptée.
Les kinés la détestent. La solution que tous les pros ont adoptée.

Volkswagen

Inédit : Alfa Romeo lance son premier SUV
Inédit : Alfa Romeo lance son premier SUV

Alfa Romeo

En continu

10H04

La Bourse de Paris évolue sans réelle tendance

09H05

Nouvelle année record pour Kering, porté par un Gucci florissant

08H59

Dans la riche Manhattan, de plus en plus de commerces vides

08H41

Cuba face au défi d’unifier sa monnaie, coûte que coûte

08H31

Trump menace les partenaires commerciaux des Etats-Unis de…

07H59

Carambar and Co retire le dioxyde de titane (nanoparticule) de son…

07H55

Négociations sur rachat du studio Weinstein toujours en cours

07H47

MGM China ouvre un complexe géant à Macao

07H39

USA/infrastructures: Trump promet de l’argent mais les détails…

07H22

Comment le gouvernement veut soigner le système de santé

06H47

Affaire « Challenges »/Conforama : sale temps pour la liberté de la…

06H23

Muriel Pénicaud table sur une baisse du chômage « vers la fin de…

06H13

Attac fustige la « procédure bâillon » d’Apple

22H45

Wall Street, moins fébrile, termine en nette hausse

21H04

Michelin affiche un bénéfice net « historique » pour 2017

20H28

Zones défavorisées : mobilisation des agriculteurs du Loiret, du…

19H40

Ventes de champagne: chiffre d’affaires « record » de 4,9 milliards…

19H36

Ex-magasins Dia: Carrefour veut aller vite sur le plan social

18H39

Bénin – José Pliya : « Ne plus se limiter au tourisme mémoriel »

17H25

Burkina – Oumar Yugo sur Africallia : « L’objectif est clairement…

17H12

Brexit: les entreprises optimistes malgré des négociations difficiles

16H56

Engie: Jean-Pierre Clamadieu pressenti à la présidence

16H49

Carlos Ghosn : l’incontournable homme de la situation

16H24

Renault: vers un nouveau mandat de Carlos Ghosn, avec Thierry…

15H53

Algérie – Abdelkrim Boudra : « Nous allons devoir payer l’addition »

14H53

Travail détaché : 16 mesures pour lutter contre la fraude

14H34

La Cour des comptes épingle la politique salariale des autorités…

14H34

Chine: envolée des prêts bancaires à un niveau record en janvier

13H46

Opep: la hausse de la production aux Etats-Unis « demeure préoccupante »

Voir toute l’actualité en continu

PUBLICATION JUDICIAIRE

Insciption NL

 En vente actuellement

Couverture du Point N° 2371 du 08 février 2018
Abonnez-vous

Le Point | Économie

Consultez les articles de la rubrique Économie,
suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses de l’actualité.

Bitcoin : l’affaire ou l’arnaque du siècle ?
La délicate équation du budget 2018
Thatcher, le meilleur programme pour 2017 ?

Magazine

La boutique
Abonnements
Applications mobiles
Nos partenaires
Nous sommes OJD

Liens utiles

Publicité
Nous contacter
Mentions légales
Plan du site
FAQ
CGU
Archives

Lire

Abonnez-vous

A la une

En continu

Mes favoris

Tous les univers du point 

Le point

Le point montres

Le point automobile

Le point vin

Le point pop

Le point afrique

Phébé

Dossiers du Point

Crue de la Seine

Quel patron pour le PS ?

ND-des-Landes abandonné

Nos bonnes tables

Tous les dossiers

Toutes les rubriques

Édition abonnés

En vidéo

Politique

Philippe Tesson

Michèle Cotta

International

Europe

Afrique

Economie

Médias

Immobilier

Immobilier neuf

Emploi

Grandes écoles

Débats

Editos et chroniques

Les invités du Point

Société

Faits divers

Justice

Carnets de justice

Insolite

Sciences et technos

Tech & Net

Astronomie

Environnement

Santé

Palmarès des hôpitaux

Kinésithérapie

Phytothérapie

Culture

Le Point Pop

Livres

Cinéma

Séries TV

Musique

People

Arts

Histoire

Lifestyle

Gastronomie

Vin

Montres

Automobile

Tourisme

Mode & Design

Sport

Football

Sport Auto

Golf

Le Point Afrique

Événements

EcoRevolutions

Vino Bravo

Neuroplanète

Futurapolis

Conférences

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Ce «loft» new-yorkais de 6m² est à louer pour 800 euros par mois

pour le voir en photos

Dans la série micro-logement et maxi-prix: voici l’un des plus petits «appartements» new-yorkais disponible à la location. Et il y a de la demande, car c’est presque une affaire pour le marché local.
Publicité

Vous pensiez que les loyers stratosphériques pour de sombres cagibis étaient réservés à Londres ou à Paris? Certes, la capitale ne manque pas de tristes exemples, comme ceux que vous présente régulièrement le Figaro immobilier (ici, ou encore ici, voire là) mais New York ne se débrouille pas mal non plus comme le montre cette annonce repérée par le site britannique The Independent. Affichée à 950 dollars mensuels (soit un peu moins de 800 euros), l’offre pourrait sembler alléchante pour se loger à Manhattan. Il faut dire qu’à la vente le mètre carré y a dépassé en 2017 les 15.500 euros selon le cabinet NeighborhoodX… Mais à ce prix-là, il faudra se contenter de 6 m².

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Le mystère de l’immeuble sans fenêtres de New York

Le mystère de l’immeuble sans fenêtres de New York

Pour voir l’article et les photos

30 janvier 2018 Valérie de Graffenried

C’est un immeuble mystérieux, sans fenêtres, situé en plein coeur de New York. Au 33 Thomas Street à Manhattan, pour être précise. «L’immeuble le plus terrifiant jamais vu», selon Tom Hanks. Sur son compte Twitter, l’acteur américain, intrigué, a publié l’été dernier une photo du bâtiment-bunker de Tribeca, et posé la question suivante: «Mais qu’est-ce qu’il y a à l’intérieur?». Il n’a pas été déçu: les internautes ont été très nombreux à lui répondre.

Alors? On ne saura pas tout. Mais une chose est sûre: l’immeuble de 29 étages (168 mètres) appartient officiellement au géant américain des télécommunications AT&T. On l’appelle d’ailleurs le «AT&T Long Lines Building». C’est le seul gratte-ciel de New York, construit entre 1969 et 1974 par le bureau d’architectes Carl Warnecke & Associates, conçu pour résister à une explosion nucléaire. Il abrite des équipements de télécommunications, et les 10e et 29e étages comportent de grosses ouvertures pour la ventilation. De l’extérieur, le reste n’est que béton et granit. Sans aucune lumière la nuit. Spooky.

C’est tout? Dans deux passionnantes enquêtes publiées en novembre 2016, The Intercept (lire ici et ici), qui a pu consulter des documents confidentiels, va beaucoup plus loin. Cette tour qui intrigue tant Tom Hanks dissimulerait en fait l’un des principaux centres d’espionnage de l’agence de renseignement NSA, et répondrait au nom de code «Titanpointe». L’agence y disposerait de matériel ultraperfectionné, capable, avec la collaboration d’AT&T, d’intercepter des communications du monde entier. The Intercept parvient à cette conclusion grâce à des documents transmis en 2013 par Edward Snowden, ex-employé de la NSA et de la CIA devenu lanceur d’alerte, avec lequel le site d’investigation collabore.

Une gigantesque station d’écoutes dissimulée dans une sorte de forteresse en plein coeur de New York? Dans les documents confidentiels consultés par les journalistes, la NSA ne fait jamais explicitement référence au 33 Thomas Street. Mais les journalistes assurent, en recoupant des témoignages d’ex-employés d’AT&T ainsi que des plans architecturaux, que «Titanpointe» désigne bien ce curieux bâtiment. Parmi les indices récoltés, un guide de 2011 pour les employés de la NSA qui précise que le site est à New York et qui conseille d’emprunter un «véhicule de couverture» pour se rendre au bureau du FBI de Manhattan… qui ne se trouve qu’à un bloc de distance du mystérieux bâtiment. D’autres documents précisent que «Titanpointe» abrite des «RIMROCK access», des commutateurs 4ESS pour les appels à longue distance. Or le bâtiment AT&T en contiendrait au moins trois selon le témoignage d’un ancien employé.

Grâce aux documents fournis par Edward Snowden, «nous savons maintenant comment la NSA aspire toutes les données de l’opérateur», conclut The Intercept. Le Long Lines Building aurait même, toujours selon le site d’investigation online, été au coeur d’un programme controversé de la NSA dans les années 70, qui visait les communications émanant d’instances comme l’ONU, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, ainsi qu’une quarantaine de pays.

Pendant des décennies, les New-Yorkais qui passaient devant ce bâtiment glauque érigé en pleine guerre froide se demandaient ce qu’il pouvait bien abriter. Depuis un peu plus d’un an, les voilà avec une réponse. Ou, disons, avec une esquisse de réponse. Car, bien sûr, ni AT&T, ni la NSA n’ont validé la thèse.
Valérie de Graffenried
Valérie de Graffenried

Valérie de Graffenried est la correspondante du Temps aux Etats-Unis.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Bruce Willis met en vente son sublime duplex à Manhattan

L’acteur de 62 ans et son épouse Emma ne s’y rendaient que très rarement. Le couple espère le vendre environ 18 millions de dollars.

(LaVieImmo.com) – Bruce Willis va-t-il trouver preneur pour son pied-à-terre new-yorkais? Le héros de la saga Die Hard, qui n’avait pas hésité à brader son ranch aux États-Unis pour s’en débarrasser, veut cette fois se séparer d’un duplex à Manhattan que lui et son épouse Emma n’occupaient qu’à de très rares occasions.
Six chambres et quatre salles de bains

Le couple l’a acquis en 2015 auprès de Wesley Edens, propriétaire de l’équipe de basketball de Milwaukee Bucks, pour environ 17 millions de dollars. Il en demande aujourd’hui 17,75 millions, rapporte le Wall Street Journal.

Ce luxueux « condo » de 550 mètres carrés qui donne sur Central Park comprend notamment six chambres et quatre salles de bains, ainsi qu’une vaste cuisine en marbre dotée d’un îlot central. À l’origine, il était composé de deux appartements, réunis en un seul par l’ancien propriétaire au début des années 2000.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Des OVNIS à New York

85 OVNIS ont été « aperçus » à New York depuis ces deux dernières années

85 OVNIS ont été « aperçus » à New York depuis ces deux dernières années
Youssouf
| 20 janvier, 2018 at 19:06

Les extraterrestres nous espionneraient-ils en silence ? Pour un certain nombre d’Américains, la réponse est oui. La ville de New York a ainsi recensé 85 cas d’observations d’OVNI au cours des deux dernières années, selon le New York Post.

Des lumières mystérieuses qui sillonnent le ciel new-yorkais ?

C’est l’arrondissement de Manhattan à New York qui a connu le plus grand nombre d’observations d’OVNI – 27 cas depuis 2016. Les détails des observations vont des plus simples affirmations aux histoires beaucoup plus détaillées. La plupart des observations mentionnent des lumières mystérieuses vues dans le ciel, parfois pendant quelques secondes, parfois beaucoup plus longtemps.

« [Je regardais] Depuis la fenêtre de mon appartement au 5e étage à Astoria, dans le Queens, qui surplombe l’East River et le Skyline de l’Empire State Building de Manhattan. Tout à coup, je vois 2 triangles composés de lumières qui flottent dans le ciel. 1 seconde et ils disparaissaient. L’un des triangles était fait de lumières rouges et l’autre de lumières bleues », peut-on lire dans un témoignage datant du 20 octobre 2017.
Les photos sont rares, mais cela s’explique…

« Je crois en ce que disent les données « , affirme Peter Davenport, directeur du National UFO Reporting Center. « Lisez les cas et vous verrez que ces objets que nous appelons OVNI depuis 70 ans sont observés à travers le pays et partout dans le monde presque chaque jour. »

Davenport déclare que des photos fiables et claires de ces mystérieuses observations d’OVNIS sont difficiles à trouver parce que les gens n’ont généralement que quelques secondes pour réagir. Toutefois, les observations que l’organisation compile sont déclarées par des gens, ce qui signifie qu’elles sont difficiles à vérifier.
Le gouvernement aussi recherche les OVNIS

En décembre, le New York Times a révélé que le Département de la Défense américain avait lancé un programme classifié entre 2007 et 2012 pour étudier les observations d’OVNI, consacrant 22 millions de dollars par an à la recherche. L’ancien ingénieur de la NASA, James Oberg, a déclaré au Times qu’il doutait de l’existence d’extraterrestres, mais que la recherche était à saluer.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather