Archives pour la catégorie Peinture

Le Metropolitan Museum of Arts de New York offre plus de 400 000 images au domaine public

Coller ici

Le Metropolitan Museum of Arts, célèbre musée new-yorkais, vient de mettre plus de 400 000 de ses archives numérisées en ligne, et ce en haute définition. Un fond d’une importance incroyable, désormais utilisables légalement et gratuitement.

Plus de 400 000 documents en haute résolution sont désormais accessibles en un clic. Le Met a « libéré » ses images après que celles-ci soient tombées dans le droit public. Et pour ne rien gâcher, ces dernières touchent de nombreuses parties des collections du musée: on retrouve bien sur des peintures, mais aussi des photographies s’étalant sur deux siècles, des photographies de vêtement de créateurs, ou plus surprenant, des comics. Ce fond est désormais téléchargeable sans aucune contrainte, ni accord du musée. La collection en ligne offerte par le Met met à disposition un catalogue, qui expose image par image les fonds téléchargeables. Une quête d’image qui peut s’avérer longue, mieux vaut donc s’armer de patience lors de vos vadrouilles sur le site. Les chercheurs devront de surcroît être prudents: seuls les documents marqués du logo OASC sont utilisables librement.

En offrant une version numérique de ses œuvres au public, le Met suit de près le mouvement de numérisation des musées lancé aux Etats Unis. En Avril dernier, la National Gallery of Art de Washington DC avait déjà rendu près de 35 000 documents au domaine public

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Peinture : le New York de Patrick Bidaux

Cliquez ici pour voir les tableaux

À la Une Mariages Naissances Carnet Sports Sortir Vos évènements en images Mâcon
Peinture : le New York de Patrick Bidaux
Notez cet article :
12345 le 21/11/2014 à 05:00 | MARC BONNETAIN (CLP) Vu 74 fois

Patrick Bidaux devant un intérieur de New York. Photo M. B. (CLP)
Installé depuis 20 ans à Mâcon, Patrick Bidaux a beaucoup peint New York, les États-Unis étant sa seconde terre d’adoption.Partager
Tweet
Envoyer à un ami

En matière d’arts plastiques, Patrick Bidaux est une figure mâconnaise incontournable. Arrivé il y a 20 ans, il avait exposé pour la première fois un an plus tôt, à Carcassonne. Depuis, son travail a prix un tournant international avec des accrochages en Espagne, Japon, Allemagne et États-Unis, où il a un atelier dans le Connecticut.

Enseignant à Mâcon
Il partage son temps entre ce pays et Mâcon, où il enseigne à l’école municipale d’arts plastiques. En ville, on lui doit aussi des illustrations multiples à l’occasion du tour de France, de l’inauguration de Marbé ou de Cirque en fête.

Depuis quelques jours, Patrick Bidaux s’est installé à la galerie Mary-Ann pour fêter ses 20 ans à Mâcon. Après les taxis jaunes en 2011, il y a accroché des vues de New York, un travail magnifique où se mêle la rue, les intérieurs et l’humain peint à la manière d’Hopper, qui l’a fortement influencé après Monet, Caillebotte ou Cézanne.

Mardi soir, lors du vernissage, Hervé Reynaud, adjoint à la culture, a salué son travail de créateur de peintre dans la cité. « Vous zoomez sur les paysages humains en perspectives disloquées où chacun cherche sa voie, sa place. Vous écoutez et transcrivez la musique de la cité. »

Jusqu’au 30 novembre, galerie Mary-Ann.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather